Les rapports du Parlement avec le gouvernement

Le Gouvernement était, auparavant, entièrement soumis au Parlement. Depuis 1958, l’exécutif dispose de larges pouvoirs pour imposer son point de vue, mais demeure responsable devant l’Assemblée nationale.

En matière législative, le parlementarisme rationalisé donne une place centrale au Gouvernement. Il partage l’initiative des lois avec le Parlement et dispose du monopole du dépôt de certains projets de loi (budget, lois de financement de la Sécurité sociale, habilitation à légiférer par ordonnances, ratification ou approbation des traités ou accords). Il dispose du droit d’amendement, sans que l’irrecevabilité financière de l’article 40 (interdiction de créer des charges ou de minorer des ressources de l’État) lui soit opposable. Lors de la discussion, le Gouvernement, qui fixe une partie de l’ordre du jour, peut demander un vote bloqué et opposer les irrecevabilités des articles 40 et 41 (défense du domaine réglementaire). Il prend la parole à tout moment. Il peut engager la procédure accélérée sur un texte et donner à l’Assemblée le dernier mot. Le Premier ministre peut demander la réunion d’une commission mixte paritaire et déférer une loi adoptée au Conseil constitutionnel.

En matière de contrôle, le Gouvernement reste responsable devant le Parlement qui dispose de nombreux moyens d’information et d’investigation renforcés par la réforme constitutionnelle de 2008. Seule l’Assemblée peut renverser le Gouvernement, en refusant la confiance qu’il lui demande ou en adoptant une motion de censure.

Image Contenu

en partenariat avec la documentation françaisela documentation française

la documentation française est une marque de la direction de l'information légale et administrative (dila). reconnue pour son rôle majeur dans l'édition publique française, elle publie près de 400 ouvrages et périodiques pour ses partenaires (plus de 150 administrations et organismes) ou pour son propre compte (une vingtaine de publications). Par une offre éditoriale de vulgarisation de qualité, elle favorise l'accès des citoyens à la vie publique et au débat public, par tout moyen d'édition et de diffusion de ses publications, sur papier ou sous forme numérique (www.vie-publique.fr ; et les collections phares telles que Questions internationales, Cahier Français, Problèmes économiques, la Documentation photographique, Doc en Poche, Réflexe Europe...).

Publié le - Mis à jour le 11-03-2016

Recommandations