Les freins à l'éducation liés aux handicaps

Image Contenu

Plus de 650 millions de personnes dans le monde vivent avec un handicap qui parfois leur interdit de participer à la société. Bien souvent, ces personnes ont un espoir faible d'être éduquées, d'obtenir un emploi, de posséder leur propre maison, de fonder une famille et d'élever des enfants, d'avoir une vie sociale ou encore de voter. Pour la majorité d'entre elles, les magasins, les équipements publics et les moyens de transport ne sont pas accessibles.

Les enfants handicapés ont à lutter contre une exclusion flagrante de l'éducation. Des 75 millions d'enfants non scolarisés dans le monde et en âge d'aller à l'école primaire, un tiers est handicapé. Il en résulte que ces enfants constituent la minorité la plus importante et la plus défavorisée de la planète. On estime que 20 % des personnes les plus pauvres du monde sont handicapées ; que plus de 90 pour cent des enfants handicapés des pays en voie de développement ne vont pas à l'école ; que 30 pour cent des enfants de la rue dans le monde vivent avec un handicap ; et que le taux d'alphabétisation des adultes handicapés est de 3 pour cent à peine - ce taux, dans certains pays, ne dépassant pas 1 pour cent pour les femmes.

L'exclusion est sans doute l'une des plus grandes violences faite aux personnes en situation de handicap. L'école, lieu de socialisation par excellence, pratique encore trop souvent la mise à l'écart. Pour répondre à cette souffrance, les stratégies d'inclusion - notion encore nouvelle dans certains pays - peuvent apporter des éléments de réponse. L'inclusion est un processus. Il permet de considérer que toute structure, tout groupe doit pouvoir fonctionner en accueillant toutes les différences, quelles qu'elles soient.

Publié le - Mis à jour le 18-04-2016

Recommandations