Les femmes et l’éducation en France : chronologie

Au XVe siècle

Gerson, grand chancelier de l’université de Paris, déclare : « Tout enseignement pour les femmes doit être considéré comme suspect ».

XVIIIe siècle

Aux théories de Diderot, qui affirment que la subordination de la femme à l’homme est une tyrannie, s’oppose l’antiféminisme de Rousseau, pour qui ce sexe ne peut prétendre à l’égalité, surtout en matière d’éducation.

1808

Les filles et les femmes sont interdites dans l’enceinte des lycées.

1850

La loi Falloux impose aux communes de plus de 800 habitants d’ouvrir une école de filles.

1882

La loi Ferry reconnaît l’égalité des sexes devant l’instruction.

1924

Unification des programmes pour les filles et les garçons.

1938

Les femmes peuvent s’inscrire à l’université sans l’autorisation de leur mari (suppression de l’incapacité civile).

1989

La loi d’orientation sur l’éducation rappelle la mission de mixité et d’égalité de l’enseignement. Les établissements scolaires « contribuent à favoriser l’égalité entre les hommes et les femmes ».

Publié le - Mis à jour le 16-02-2016

Recommandations