La politique nutritionnelle

Manger mieux, bouger plus.

Image Contenu

Le PNNS recommande de :

• adopter une alimentation équilibrée,
• pratiquer au moins 30 minutes d’une activité physique modérée par jour.

Pourquoi ? C’est le déséquilibre entre les apports et les dépenses énergétiques qui peut entraîner un surpoids, voire une obésité.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site : http://www.mangerbouger.fr/

Manger mieux ?

Une alimentation équilibrée doit comporter :

• des fruits et légumes à tous les repas : au moins 5 fois par jour ;
• des céréales, pain, pommes de terre et légumes secs à chaque repas : selon l’appétit ;
• du lait et des produits laitiers : 3 fois par jour ;
• des viandes, volailles, produits de la pêche ou œufs : 1 à 2 fois par jour, en quantité inférieure à l’accompagnement ;
• des boissons : à volonté en ce qui concerne l’eau.

Limitez la consommation de matières grasses, produits sucrés et sel.
Evitez de grignoter entre les repas !

Bouger plus ?

Il s’agit de mettre son corps en mouvement et de le faire le plus régulièrement possible. Ce qui ne veut pas forcément dire pratiquer un sport ! Jardiner, repasser, réparer sa voiture, déménager, etc. sont aussi des activités qui permettent de bouger.

• Le repère donné est de 30 minutes par jour. Il est possible de fractionner ces 30 minutes sans pourtant en faire moins de 10 minutes.
• Une activité modérée est une activité de type marche rapide. Si l’activité est d’intensité faible, comme marcher lentement, passer l’aspirateur ou faire du billard, elle doit être pratiquée plus longuement (45 min). Si elle est d’intensité élevée (football, jogging, randonnée en moyenne montagne), elle peut ne durer que 20 min.
• La marche rapide est souvent citée comme exemple car elle peut être facilement mise en pratique et ne coûte rien ! Pensez à monter les escaliers au lieu de prendre les escalators ou l’ascenseur, descendez du bus deux arrêts avant votre arrêt habituel pour terminer votre voyage à pied, promenez votre chien, allez faire de petites courses à pied, etc.

Publicité et prévention.

Image Contenu

Le décret n° 2007-263 du 27 février 2007 impose des messages sanitaires dans les publicités alimentaires de type « Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour », « Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière », « Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé » et « Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas »…

D’abord favorable à une interdiction des publicités de certains aliments visant les enfants, la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a préféré signer une charte pour lutter contre l'obésité infantile dans les programmes et publicités diffusés à la télévision. Cette charte a une durée de cinq ans.

Des campagnes de communication sur les repères de consommation sont menées par le PNNS.

Agroalimentaire et prévention.

L’étiquetage nutritionnel est facultatif, mais devient obligatoire lorsqu’une allégation nutritionnelle figure sur l’étiquetage ou dans une publicité (décret français 93-1130 du 27/09/93 et son arrêté d’application du 03/12/93). Il concerne alors les informations relatives à la valeur énergétique et aux nutriments suivants : protéines, glucides, lipides, fibres alimentaires, sodium, vitamines et sels minéraux.

Depuis 2007, le PNNS 2 encourage les opérateurs économiques, en particulier les entreprises du secteur alimentaire et les organisations professionnelles collectives, à signer des chartes d’engagements volontaires de progrès nutritionnel. Elles doivent viser la réduction des apports en sel, glucides simples, lipides totaux, acides gras saturés, ou l'augmentation de la consommation de glucides complexes et fibres, de fruits et de légumes.

Publié le - Mis à jour le 14-01-2016

Recommandations