Éducation et développement humain

Image Contenu

Dès 1980, la Banque mondiale souligne que la lutte contre la pauvreté passe par la valorisation des ressources humaines, ce qui implique notamment de mettre l'accent sur l'éducation et la formation des jeunes et des adultes. Mais c'est le PNUD (Programme des Nations unies pour le développement) qui, en 1990, crée un événement de portée mondiale en prenant pour référence du progrès des nations l'Indice de développement humain (IDH), calculé non plus seulement sur la base de la richesse du pays - comme le faisait le Produit national brut (PNB) -, mais aussi sur l'espérance de vie et sur une mesure des conditions globales d'éducation : degré d'alphabétisation et durée moyenne de la scolarité.« Élargir l'éventail de ce qu'il est donné à chaque individu de réaliser au cours de son existence », telle est la définition proposée pour le développement humain en 1991.

L'accès aux systèmes éducatifs est dès lors un facteur déterminant du développement humain, dont l'impact s'inscrit dans le long terme. L'éducation est bien une pierre essentielle du développement humain. L'éducation des jeunes filles a ainsi un impact direct sur la santé de leurs enfants (une hausse d'1 point du pourcentage de femmes scolarisées augmente de 0,3 point le taux de survie des enfants de moins de 5 ans). L'éducation permet également d'améliorer la participation démocratique, de lutter contre les discriminations et d'améliorer la croissance.

Pourtant en 2009, 75 millions d'enfants n'ont toujours pas accès à l'éducation.  Deux tiers d'entre eux sont des filles. Dans les pays en développement, 90% des enfants en situation de handicap ne sont pas scolarisés. Les filles, les enfants vulnérables, issus des minorités ou des milieux les plus pauvres, sont les principaux exclus de l'éducation. Dans les pays en développement, environ 40% des enfants scolarisés ne terminent pas le cycle primaire. Parmi ceux achevant le cycle primaire, au moins la moitié en sortira sans maîtriser les apprentissages nécessaires à la vie courante. En 2009, alors que le développement et la croissance sont conditionnés par l'accès au savoir et aux connaissances, 776 millions d'adultes ne savent ni lire ni écrire.

Publié le - Mis à jour le 18-04-2016

Recommandations