Accords et grandes décisions de l'histoire européenne

En 1949, après la guerre, les pays du continent européen créent le Conseil de l'Europe et commencent ensemble à écrire la Convention européenne des droits de l'homme.

 

1950 - 1951 : LA PROPOSITION ScHUMAN & LE TRAITÉ DE PARIS

Le Français Robert Schuman, alors ministre des Affaires étrangères, propose que la France et l'Allemagne partagent leur charbon et leur acier. La déclaration est considérée comme le texte fondateur de la construction européenne, et le jour de sa prononciation, le 9 mai 1950, est devenu la date anniversaire de la Journée de l'Europe en France. 

L'Allemagne, la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas signent le traité de Paris : ils créent la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA) en 1951.

1957 : LE TRAITÉ DE ROME

Les six pays fondateurs signent le traité de Rome et donnent naissance à la Communauté économique européenne (CEE). Ils créent le marché commun et une politique commune dans les domaines de l'agriculture, de la pêche et des transports.

1962 : LA POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE

Les membres de la CEE mettent en place une Politique agricole commune (PAC) pour développer la production de leurs produits agricoles (comme le lait et la viande). Le système mis en place permet à chaque pays de ne manquer de rien.

1968 : L'UNION DOUANIÈRE

Une union douanière est mise en place. Les droits de douane sont supprimés entre les pays de la communauté, et un tarif douanier commun est établi pour les échanges avec le reste du monde.

1974 : LE CONSEIL EUROPÉEN

L'Autriche, la Finlande et la Suède entrent dans l'Union européenne. C'est le premier élargissement depuis que la communauté s'appelle l'Union européenne.

1979 : LE SYSTÈME MONÉTAIRE EUROPÉEN & ÉLECTION DES DÉPUTÉS EUROPÉENS

Les pays de la CEE créent le Système monétaire européen (SME). Ce système a pour but de stabiliser la monnaie et les taux de change en Europe. Le SME sera remplacé 10 ans plus tard par l'Union économique et monétaire (UEM).

Les députés européens sont pour la première fois élus par l'ensemble des habitants des pays membres. Le Parlement européen est alors composé d'une assemblée de représentants des citoyens des États membres de l'Union européenne.

1985 - 1987 : LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES, ACTE UNIQUE EUROPÉEN & ÉRASMUS

En signant les accords de Schengen en 1985, les pays membres décident que tous les habitants pourront se déplacer librement. Ils créent un territoire sans frontières, l'espace Schengen, dans lequel tous les citoyens peuvent voyager sans être contrôlés. Ces décisions seront appliquées 10 ans plus tard.

Les pays de la CEE concluent un nouvel accord en 1986 : l'Acte unique européen (AUE). Il a pour objectif de créer un grand marché unique où les biens, les capitaux et les services peuvent circuler librement d'un pays à l'autre. Sa mise en place aura lieu 7 ans plus tard.

En 1987, le programme Erasmus est mis en place afin d'encourager et d'aider les étudiants européens à effectuer une année d'étude dans un autre pays de la Communauté européenne.

1992 : LE TRAITÉ DE MAASTRICHT (UE)

Lors de la signature du traité de Maastricht, la CEE change de nom et devient l'Union européenne (UE). Ce traité détaille le rôle de l'Union économique et monétaire, établit des politiques de coopération (politique étrangère, justice, etc.) et crée une citoyenneté européenne.

1997 : L'EMPLOI ET LES DROITS DES CITOYENS

Le traité d'Amsterdam crée un espace de liberté, de sécurité et de justice à l'intérieur de l'Union européenne. Les objectifs de ce traité sont de créer des emplois et de donner les mêmes droits à l'ensemble des travailleurs et citoyens européens, quels que soient leur sexe, leur origine ou leur religion.

2002 : LA MISE EN PLACE DE L'EURO

L'Euro remplace les monnaies nationales dans les douze pays qui ont adopté la monnaie unique. Le Danemark, le Royaume-Uni et la Suède ont pour l'instant décidé de rester en dehors de la zone Euro.

2004 : ÉCHEC DU TRAITÉ DE ROME II

Au cours d'une asssemblée spéciale, la convention européenne rédige un projet de texte de Constitution européenne. Les chefs d'États signent le traité qui doit ensuite être ratifié par voie référendaire ou parlementaire. Le traité est ratifié dans la majorté des pays mais les Français et les Néerlendais se prononcent contre et d'autres pays interrompent le processus de ratification.

2007 - 2009 : TRAITÉ DE LISBONNE

Suite à l'échec du projet de Constitution européenne, les chefs d'État se mettent d'accord sur de nouvelles règles qui régissent l'action future de l'Union européenne. Le traité de Lisbonne permet d'adapter les institutions européennes et leurs compétences.

Publié le - Mis à jour le 06-05-2019

Recommandations