Vérifier l'info : le fact-checking

La collab' de l'info

Chargement de la playlist en cours...

Comment vérifier une information sur internet ?

- Moi c’est Aude, j’ai une chaîne Youtube qui s’appelle WTFake.

- Et je suis Samuel Etienne, je présente la matinale de France Info, et "Questions pour un Champion" sur France 3. “Top ! Je suis un mot à consonance anglo-saxonne désignant une vérification des faits, je suis le sujet de notre vidéo, je suis, je suis…”
- Le fact-checking !
- Bonne réponse.
- Rassurez-moi, vous n'allez pas m’offrir un dictionnaire sur les champignons ? Alors. Le fact-checking, c'est la vérification de l’exactitude de données ou de propos. Et ça a commencé dans les années 20 aux Etats-Unis. Les journaux avaient un service de vérification interne, pour s’assurer que les articles écrits par les journalistes ne contenaient pas d’erreurs.
- De nos jours, le fact-checking est tourné vers la vérification de l'ensemble des propos tenus dans les médias, surtout qu’avec Internet, le marché de l’information a beaucoup changé. Déjà l’info est présente en plus grande quantité.
- Journaux, radios, réseaux sociaux, télé…
- Le rythme de l’info est beaucoup plus rapide qu’avant.
- Chaînes d’informations en continu, tweets, notifications push… Les notifications push c’est ce truc qui fait que, quand vous matez un concert de Beyoncé sur votre téléphone, tout d’un coup vous voyez “Hey! Jean-Jacques Bourdin face à Christian Estrosi”, dans 5 minutes. C’est vraiment un progrès de l’humanité. 

- Et aujourd’hui l’info est produite par beaucoup plus de monde qu’avant. 
- Bah oui ! Il n'y a plus que les journalistes qui ont un micro. Facebook, Twitter, c’est des millions de micros donnés à des millions de gens. Et en soi c’est vraiment chouette d’ailleurs. Les gens s’expriment, donnent leurs points de vue, ils peuvent apportent des infos aussi - y a pas que nous. Et puis sans Internet, j’aurais jamais connu le Christ cosmique...

- Le quoi ? 

- Laissez tomber.
- Mais pour démêler le vrai du faux dans tout ce brouhaha qu’Internet a créé, il faut des enquêteurs professionnels. Depuis les années 2000, le fact-checking a donc évolué dans deux principales directions. D’abord démonter les rumeurs, les fake news et les canulars, notamment sur Internet. C’est ce que font les sites comme Désintox, les Observateurs, Décodeurs... et toi Aude.
- Oui mais il y a aussi Vrai ou Fake, Hoaxbuster ou Hoaxkiller… Le service de fact-checking de l'AFP, l’Agence France-Presse. Qui a des correspondants aux 4 coins du monde. Une de leurs dernières trouvailles, c’est ça : une image très partagée.
- Alors pour resituer le contexte, on est début août 2018, et la Californie, aux Etats-Unis, subit d'immenses feux de forêts. Des flammes gigantesques, des tornades de feu, qui font de cet incident le plus important sinistre de l'histoire de cet état. Sauf que notre image ne montre pas du tout le ciel de Californie.  
- Eh non, cette photo a été prise à plus de 3.500 km de là, au dessus de l’archipel d’Hawaï, le 22 juillet, soit quelques jours avant le début des incendies, lors d'un coucher de soleil.
- En effectuant une recherche photo inversée la manip s'affiche en direct, on s'aperçoit assez vite que c'est un phénomène météorologique assez courant et finalement beaucoup moins dramatique… 
- Bon, peut-être que la personne qui a fait circuler cette fausse information a juste fait une erreur, ou s’est trompée. Mais beaucoup de fake news sont balancées sciemment par de vrais manipulateurs, notamment sur les migrants ou des sujets sociétaux, par exemple.  D'où l'importance de fact-checker pour tenter de clarifier le débat public.

- Et ceux qui portent ce débat, ce sont les hommes politiques. On en vient donc à la 2ème priorité du fact-checking : vérifier les discours des politiciens pour débusquer les erreurs ou les imprécisions.
- Par exemple, Nicolas Sarkozy a affirmé avoir été à Berlin le jour de la fameuse chute du mur, en 1989. Sur sa page Facebook il avait écrit  : “Le 9 novembre au matin, [...] nous décidons de quitter Paris avec Alain Juppé pour participer à l’événement qui se profile. Arrivés à Berlin Ouest, nous filons vers la porte de Brandebourg où une foule enthousiaste s’est déjà amassée à l’annonce de l’ouverture probable du mur.” Et il le prouve avec une photo de lui, attaquant le mur côté Est. Sauf que...
- Il est bien allé à Berlin, mais le 16 novembre, soit une semaine après. Et la photo le montre attaquant le mur côté Ouest. Donc là c’est un peu comme mon papi, quand il dit qu’il a fait le Mont Blanc. 

- Il n'a pas fait le Mont Blanc, votre grand-père ? 

- Si, mais la crème dessert. Il bossait à la chaîne. C’était bon, hein, ceci dit.
- Après, le problème c’est que même quand on démontre qu’une info est bidon, elle reste partagée, relayée… Très souvent, beaucoup plus que le démenti.

- C'est pour ça que c’est important que vous puissiez évaluer vous-même la valeur d’une info avant de cliquer sur “partager” et de participer au grand n’importe quoi du web. 

- Méfiez vous des phrases chocs, et prenez du recul. Multipliez les sources, posez-vous les bonnes questions : d'où vient l'info ?

- Laquelle ? 

- Qui l'a écrite ?

- Je passe.

- Dans quel but ?

- Je passe.

- A quelle date? 

- Heu... toujours pas.

- Bon, je crois qu’il est grand temps de conclure cet épisode.

- Merci de nous avoir suivis, pensez à aller voir les autres vidéos de cette chaîne !

En résumé

 Le fact-checking permet de vérifier l'exactitude des informations ou la cohérence de certain spropos. Des sites comme "Désintox", "les observateurs", "Les décodeurs" ou la plateforme "Vrai ou fake" pourront t'aider à vérifier ce qui circule sur les différents médias. Avant de partager une info, prends le temps de la vérifier et d'exercer ton esprit critique.

Réalisateur : David Tabourier

Producteur : France Télévisions

Auteur : Benjamin Valiere

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 06-11-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac