Les nouveaux métiers du journalisme

La collab' de l'info

Chargement de la playlist en cours...

Quels sont les nouveaux métiers du journalisme ?

- Je suis Gildas Leprince, de la chaîne Youtube Mister Geopolitix. 

- Et je suis Matthieu Lartot, journaliste au service des Sports de France Télé. Et si on est réunis aujourd’hui c’est pour vous parler de mon métier de journaliste.

- Voilà, parce que le mien, tout le monde sait qu’il consiste à faire des vidéos de chatons, des placements de produits et des millions d’euros en Youtube money.

- Exactement. Mais le métier de journaliste a énormément évolué au cours du dernier siècle. Regardez par exemple comment le journal Paris Soir traitait les premiers jeux olympiques d’hiver en 1924.

- Et voici comment France TV Sport traite actuellement les jeux d’hiver sur son compte Snapchat.
Ça change, hein ? On a du son, de la vidéo, du sondage… 
 Ce mélange de supports, on le retrouve aussi dans les webdocs, des documentaires qui utilisent à la fois des photos, des vidéos, des infographies. Par exemple celui-ci, qui parle de l’autisme. Voilà, y a du texte, des dessins, des photos, des vidéos, enfin tout un ensemble multimédia. 

- Oui parce que “Multimédia”, ça veut dire plusieurs supports : son, image, etc. Alors par rapport aux journaux de 1920, la forme a beaucoup changé, mais le fond aussi. On n’écrit pas pour le web, comme on écrirait pour un journal imprimé. 

- Non, ça c’est carrément moins littéraire, on est sur une façon de parler plus rapide, plus directe et que le temps d’attention des gens qui consomment de l’info est devenu beaucoup plus court, il faut que ça aille droit au but. 

- Et c’est pour ça que depuis quelques années, on trouve Le Monde, l’Express, L’Équipe, Konbini, tout ça sur Snapchat,… Le Times a même son compte Instagram. 

- Et depuis pas très longtemps il y a aussi des lives sur YouTube ou sur Facebook. Ça permet vraiment d’être au cœur de l’action et puis les internautes peuvent réagir directement, c’est franchement cool.

- Oui, c’est vrai que l’interactivité, c’est peut-être l’enjeu principal du journalisme numérique. Dès qu’on écrit un article, on a un retour direct, on a des commentaires, on voit si les gens participent ou pas, parfois même les lecteurs s’adressent directement au journaliste pour lui poser des questions.

- Y a un site qui est très sympa sur ce principe : ça s’appelle Checknews et c’est les journalistes de Libération qui s’en occupent. On peut poser des questions sur des sujets d'actualité et les journalistes y répondent. Ça permet de faire une sorte de factchecking à la demande, t’as un doute sur une info, un truc que t’as pas compris, ben t’as des journalistes professionnels qui te répondent, c’est super pratique !

- Oui et à ce compte-là, on peut parler de journalisme participatif. Par exemple Agoravox un site né dans les années 2000 et sur lequel tout le monde peut écrire sur un sujet d'actualité. Ou bien le Bondy blog créé au début par deux journalistes suisses, puis repris par les habitants de la ville de Bondy.

- La limite du truc, c’est que comme tu l’as dit, ces collaborateurs ne sont pas tous journalistes. Comment être sûrs que leur contenu est fiable?

- Alors, ce n'est pas parce qu'on est pas journaliste qu'on ne peut pas faire en sorte de produire un contenu de qualité. Sur Youtube, depuis quelques années, il y a toute une génération de Youtubeurs culture qui font des vidéos sur l'art, le jeu vidéo, la science, l'histoire, la philo, et souvent c’est très bien expliqué.

 - J’attendais un “Comme la chaîne de Mister Geopolitix”, mais bon. C'est vrai que dans le taff qu'on fait, on essaye pas mal de se rapprocher de ce que peut faire un journaliste, à savoir vérifier nos sources, être honnête, se baser sur des faits, ne pas manipuler l’opinion des gens etc. Ces règles tu les as apprises en école de journalisme non ? 

- Oui, bien sûr mais n’importe qui de sérieux se fait, je pense, un devoir de les appliquer aussi.

- Mouais, non mais parce que, on est d’accord, t’as fait une école de journalisme ?

- Oui évidemment.

- Ça t’embête si je vérifie en posant la question sur Checknews ?

- Je réponds même pas. Bon allez, c’est la fin de cet épisode, merci de nous avoir suivis, n’hésitez pas à aller regarder les autres vidéos de cette chaîne.

- Et surtout dites-nous en commentaires si vous pensez que Matthieu a fait une école de journalisme.

- Mais c’est ridicule. Y a pas à penser quoi que ce soit. J’ai fait une école de journalisme.

En résumé

Le métier de journaliste a considérablement évolué au fil des différentes innovations technologiques. Du simple support papier on est passé à des journaux multimédias qui mêlent texte, vidéo, son, infographie, etc.

Les technologies numériques ont aussi permis le développement d’une plus grande interactivité à travers les réseaux sociaux, les lives, ou encore les sites de journalisme participatif.

Du fait de cette considérable diversité, il faut accorder une vigilance d’autant plus grande aux sources des informations que l’on reçoit afin de s’assurer qu’elles respectent bien les règles de déontologie du journalisme. 
 

Réalisateur : David Tabourier

Producteur : France Télévisions

Auteur : Benjamin Valiere

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 13-12-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac