Faits vs croyances

La collab' de l'info

Chargement de la playlist en cours...

Qu’est-ce qu’une information ?

- Je suis Léo Grasset, j’ai une chaîne youtube de vulgarisation scientifique qui s’appelle "DirtyBiology".

- Et je suis Laurent Romejko, je présente “Des chiffres et des lettres” sur France 3 ainsi que “Météo à la carte”.

- Eh bien c’est un fait vérifié qui va intéresser un grand nombre de personnes. Et un fait, c’est un phénomène, ou un événement, indiscutable.

- Par exemple Léo porte un sweat à capuche. Voilà, il y a assez peu de débat possible. C’est très différent d’une opinion, ou encore d’une croyance, qui pour le coup peut être contestée. Si Léo pense que son sweat est joli, c’est son droit, mais c’est pas forcément l’opinion de tout le monde. 

- Sans commentaire. En science, on se base sur des faits quand on élabore une théorie. Pour la science, se baser sur des faits et des observations, c’est ce qu’on appelle la méthode scientifique. On analyse des données, souvent chiffrées, par exemple : “A la fin de l’expérience, 100% des consommateurs avaient mal au ventre”, et on en tire des conclusions rationnelles : “Manger un yaourt périmé depuis deux ans n’est pas recommandé”.

- Et en journalisme, lorsqu’on écrit un article, on se base également sur des faits qu’on prend soin de vérifier. Souvent on prend comme point de départ des publications de l’AFP, l’Agence France Presse, qui fournit quotidiennement des informations brèves et objectives. Ensuite chaque journal traite ces données de la manière qu’il souhaite, il peut faire intervenir des experts qui vont proposer leur opinion, mais le matériau de base, ça reste ces faits objectifs.

- Le problème, c’est que même s’ils sont authentiques, tous les faits ne sont pas intuitifs. Par exemple au cours de la journée on voit le Soleil tourner autour de la Terre, alors qu’en réalité c’est l’inverse, ou bien encore on a l’impression que la Terre est plate du fait de sa grandeur alors que, chose incroyable, elle est ronde. D’autres parts, certains n’hésitent pas à contredire ces faits. C’est même pas qu’ils les interprètent de la mauvaise façon, c’est carrément qu’ils les nient.

- Le réchauffement climatique, par exemple. Quasiment tous les scientifiques sont d’accord pour affirmer que c’est bien l’activité humaine qui est à l’origine du réchauffement de la planète. C'est ce qu'on appelle un consensus. Ils se basent sur des preuves concrètes, des observations scientifiques indiscutables pour parvenir à cette conclusion.

- Mais ça n’empêche pas un certain nombre de personnes, les climatosceptiques, de continuer à affirmer le contraire. Par exemple voici un tweet de Donald Trump : “Le concept du réchauffement climatique a été créé par et pour les Chinois dans le but de rendre l’industrie américaine non compétitive”.

- Et voici notre tirage de lettres.

- 5 lettres.

- Pas mieux.

- Nawak

- Je valide. 

- Bon vous l’aurez compris, pour ces personnes-là, les faits scientifiques, on s’en fiche. Mais c’est pas nouveau que des personnes ou des organismes jouent de leur influence pour masquer des faits pourtant indiscutables. Est-ce que vous avez déjà entendu parler… des tobacco documents ?

- Oui, le 14 décembre 1953, les grands patrons du tabac se retrouvent pour une réunion secrète. Alors, il faut dire que quelques mois auparavant, des expériences menées sur des souris ont démontré que le produit qu’ils commercialisent est cancérigène. Ils vont alors payer des scientifiques pour que ceux-ci vantent les bienfaits du tabac. Et c’est seulement onze ans plus tard, en 1964, que les autorités sanitaires américaines commenceront à alerter la population sur les véritables risques liés à la cigarette.

- Quand on sait que le tabac, au XXème siècle, a causé la mort de cent millions de personnes, et qu’au XXIème siècle on estime qu’il sera responsable de la mort d’un milliard d’êtres humains…

- Ouais, effectivement. Alors là, on peut dire le compte n’est vraiment pas bon…

- Oui, on se rend mieux compte de l’importance qu’il y a à connaître les informations exactes, les données précises, bref les faits.

- Le souci c’est que les réseaux sociaux sont un endroit parfait pour conforter les gens qui justement ne se basent pas sur des faits, et expriment leur opinion. Pour n’en citer qu’une parmi tant d’autres, voici une page Facebook qui nous explique que "la théorie de l’évolution est une croyance, et non un fait."

- Sauf que non, désolé, ce n'est pas une croyance mais une théorie scientifique prouvée , une accumulation de faits qui mènent à des hypothèses, en s’appuyant sur des observations et des expériences scientifiques. Et dans le cas de l'évolution, c'est la meilleure théorie qu'on ait, donc la plus plausible. C'est absurde de dire “Je ne suis pas d’accord, ou c'est une croyance” quand ça oblige à nier des preuves admises par la majorité des experts. À moins de proposer une meilleure théorie..

- Chacun a donc le droit d’avoir ses opinions et ses croyances, mais ça reste du domaine du subjectif, bien sûr. Ca ne doit pas être confondu avec les faits, qui sont, eux, du domaine de l’objectif.

- Par exemple, c’est objectivement la fin de cet épisode. C’est peut-être triste, mais c’est un fait.

- Alors merci de nous avoir suivis. Ah, une chose ! Pensez à aller voir les autres vidéos de cette chaîne, et à la prochaine fois. Au revoir !

En résumé

Un fait est un acte, un phénomène, ou un événement qui se passe ou qui s'est passé.

S'il intéresse un grand nombre de personnes, et qu'il est vérifié, il peut devenir la base d'une information.

Un fait n'est pas une croyance, ni une opinion qui sont contestables et propre à chacun.

En science comme en journalisme, on se base sur des faits quand on rédige un article ou une publication, même si les faits ne sont pas toujours intuitifs.

Essaye de faire de même quand tu fais face à un message. Demande toi si la personne qui parle ou qui écrit base son argumentation sur des faits.

Réalisateur : David Tabourier

Producteur : France Télévisions

Auteur : Benjamin Valiere

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 13-12-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac