La liberté de la presse

Journaliste ? Pas si simple ! - La charte de déontologie du journaliste

Chargement de la playlist en cours...

La liberté de la presse est un droit fondamental. Certains pays en sont privés et, dans ces cas-là l'information est muselée. En France, la liberté de la presse reste fragile. Mais elle est reconnue. Ce n'est pas pour autant que les journalistes peuvent en abuser...

La liberté de la presse dans le monde

Selon les pays, les conditions de travail des journalistes sont extrêmement différentes. La liberté de la presse n'est pas respectée partout dans le monde. En Chine par exemple, plus de 100 journalistes ou blogueurs sont emprisonnés. En Egypte, 10 journalistes ont été tués depuis 2011. Récemment, en Arabie saoudite, un blogueur a été condamné à 1 000 coups de fouet pour avoir exprimé son opinion sur son site internet. 

Dénoncer ces abus, c'est déjà lutter pour la liberté d'expression

La liberté de la presse ne touche pas seulement les journalistes, mais tous les citoyens. D'abord parce qu'il est essentiel d'être informés par des journaux indépendants, c'est-à-dire libres d'écrire ce qu'ils veulent. Mais aussi parce que la liberté de la presse, c'est aussi le droit d'écouter, regarder ou lire les informations que l'on veut, quand on le veut. 

En Corée du Nord, considérée comme l'un des pires pays vis-à-vis de la liberté de la presse, les habitants peuvent être envoyés en camps de concentration simplement parce qu'ils écoutent des radios étrangères.

Il existe d'ailleurs une organisation indépendante nommée Reporters sans frontières qui défend la liberté de la presse dans le monde et dénonce les pays dans lesquels elle n'est pas respectée.

La liberté de la presse en France

En France, évidemment, les conditions ne sont pas comparables. Pourtant, notre pays n'est pas l'un des mieux classés par Reporters sans frontières. Il est aux alentours de la 40e place sur 180. Cela s'explique par la confiance des citoyens dans les journalistes qui n'est plus aussi forte qu'avant. Lors des dernières élections présidentielles françaises, certains hommes et femmes politiques s'en prennent directement aux journalistes pendant la campagne électorale. Ils demandent au public venu écouter leur discours dans les grandes salles de huer les journalistes. C'est une manière d'intimider la presse, de la dissuader de venir et de critiquer les discours. 

Pendant certaines manifestations, des gens ont fait preuve de violence envers les journalistes simplement parce qu'ils étaient journalistes. Cela prouve qu'une partie des citoyens ne leur fait plus confiance, et même les détestent. C'est sans doute aux gens qui ont fait preuve de violence de réaliser qu'une presse libre est précieuse. Mais c'est aussi peut-être aux journalistes de bien faire attention à respecter toutes les règles morales de leur métier afin que les citoyens leur fassent confiance de nouveau. Rétablir cette confiance est un moyen de lutter pour la liberté de la presse en France. Un combat qui est presque un devoir pour les journalistes. Et ça, ce n'est pas si simple.

 

 

Image Contenu

 

Réalisateur : Alexandre Frantelle

Producteur : Les Films de la Découverte; France Télévisions

Auteur : Régis Brochier

Production : 2017

Publié le - Mis à jour le 28-08-2019

Recommandations