Pourquoi les inégalités de revenus augmentent ?

Decod'éco - Saison 1

Chargement de la playlist en cours...

Les inégalités de revenus ont indéniablement crû dans la plupart des pays riches depuis les années 1980. Le coefficient de Gini, un indicateur d’inégalité couramment utilisé, a augmenté dans beaucoup de pays . De même que d’autres indicateurs d’inégalités, tels que la part des plus riches dans le revenu total  ou le ratio entre le revenu des plus aisés et celui des autres .

Plusieurs facteurs ont contribué à cela.
La cause principale de hausse des inégalités est le progrès technique. Les technologies numériques élèvent la productivité des travailleurs très qualifiés, bien moins celle des autres .
La mondialisation accentue cela en mettant en concurrence les non qualifiés du monde entier, limitant ainsi la croissance de leurs salaires dans les pays riches. Dans le même temps, elle permet aux plus qualifiés d’exploiter mondialement leur talent .

Bien sûr, la hausse des inégalités de patrimoine a de son côté contribué à accroître les inégalités des revenus du capital . L’économiste Thomas Piketty prédit que ce pourrait être pire à l’avenir .

Mais les changements sur le marché du travail ont aussi œuvré à la hausse des inégalités. La baisse de la protection de l’emploi a précarisé les moins qualifiés . Le temps partiel les concerne plus , ce qui réduit leurs revenus. Le chômage les touche davantage et la perte de pouvoir des syndicats  les pénalise dans les négociations salariales. Enfin, le salaire minimum a moins augmenté lors des dernières décennies .

Des changements sociologiques ont également contribué à la hausse des inégalités entre ménages. Il s’agit de l’accroissement de la part de ménages célibataires, d’une part. Et de celle des couples homogames, c’est-à-dire constitués de personnes issues du même milieu social, d’autre part  .

Suite à diverses réformes, l’OCDE souligne que l’État providence a perdu une part de sa capacité à contenir les inégalités . En effet, les prestations sont globalement moins généreuses, pour le chômage notamment, qui touche davantage les plus modestes. L’impôt sur le revenu est moins progressif qu’avant . Et les prestations sociales profitent moins aux bas revenus que dans le passé.

Malgré tout, l’élévation du niveau moyen de qualifications a limité la tendance à plus d’inégalités. Mais sans l’inverser.

Les enjeux futurs autour des inégalités sont énormes. Hormis les questions de justice sociale, les économistes jugent par exemple qu’elles atteignent un niveau qui pourrait nuire à la croissance.
Donc à tous…

Réalisateur : Maxime Chappet

Producteur : francetv éducation

Auteur : Stéphane Ménia

Production : 2018

Diffusion : 2018

Publié le - Mis à jour le 16-05-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac