Qui est Joseph Aloïs Schumpeter ?

Une éducation aristocratique

Joseph Aloïs Schumpeter naît en 1883, année de naissance de John Maynard Keynes et année de décès de Karl Marx. Il est le fils d’un riche industriel de Triesch en Moravie, une région qui appartient alors à l’Empire austro-hongrois. A la mort de son père en 1887, il part vivre chez son beau-père, commandant militaire à Vienne, qui lui donne une solide éducation aristocratique.

Image Contenu

Portrait de Joseph Aloïs Schumpeter, vers 1930 – 1940.
Source : Volkswirtschaftliches Institut, Université de Freiburg, Allemagne.

Le parcours brillant d’un étudiant en économie

Il étudie le droit et l’économie à l’Université de Vienne de 1901 à 1906 et obtient un doctorat en économie. La ville de Vienne est alors un des hauts lieux de la réflexion économique, avec Eugen von Böhm-Bawerk, Carl Menger et Friedrich von Wieser. Elle est par ailleurs un lieu de stimulations intellectuelles et économiques, où le capitalisme est en plein essor, même s’il se heurte aux poids des héritages du passé. Il publie en 1908 Nature et contenu principal de la théorie économique, ce qui lui permet d’obtenir une chaire d’économie politique à l’université de Czernowitz en 1909.

De hautes responsabilités économiques

Après la   il occupe durant un an un poste de ministre des finances d'un gouvernement socialiste, et pendant quatre ans la présidence d'une banque privée qui fait faillite en 1924.

Harvard et la réflexion scientifique

Il revient finalement dans le milieu universitaire et accepte un poste à Harvard en 1932 où il enseigne jusqu'à sa mort en 1950. Il se consacre alors pleinement à sa réflexion scientifique et publie ses ouvrages majeurs qui sont : Les Cycles d'affaires paru en 1939, Capitalisme, socialisme et démocratie en 1942 et enfin, Histoire de l'analyse économique, édité à titre posthume en 1954.

Une audience posthume

Les thèses de Schumpeter ont rencontré peu d'écho de son vivant, à l’époque des Trente Glorieuses. Affirmant que le système économique est instable, alors que les économies occidentales connaissaient depuis 1945 une croissance ininterrompue, c’est le retour des crises économiques à partir des années 70 qui donne à Schumpeter une audience nouvelle.

Publié le - Mis à jour le 10-02-2016

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac