Quelle est l'importance des énergies fossiles aujourd'hui ?

Quatre cinquièmes des besoins mondiaux

Les énergies fossiles classiques couvrent aujourd’hui 81 % des besoins mondiaux en énergie primaire. Le charbon (27 %) est du carbone plus ou moins pur, formé il y a des centaines de millions d’années à partir de débris végétaux engloutis par les eaux. Il se présente sous forme de couches exploitées en galeries souterraines.

Le pétrole (33 %) s’est constitué il y a aussi plusieurs millions d’années à partir de la décomposition de végétaux et d’organismes marins. C’est un mélange d’hydrocarbures liquides (molécules formées de carbone et d’hydrogène). Il est extrait du sous-sol par des puits creusés à partir de la surface terrestre ou des mers.

Le gaz naturel (21 %) est aussi formé d’hydrocarbures et accompagne souvent le pétrole.

Des usages divers

La majeure partie du charbon est utilisée pour produire de l’électricité (en France, pour 4,8 % seulement de la production d’électricité). Le gaz naturel est aussi largement utilisé pour la production d’électricité (en France, seulement 4,2 %). Il intervient aussi dans les usages domestiques, chauffage et cuisson. Le pétrole sert surtout aux transports et également à la chimie : par exemple, la plupart des matières plastiques sont fabriquées à partir de pétrole.

80 ans de réserves ?

En 2011, en Gtep (gigatonne d’équivalent pétrole, 1Gtep = 1 milliard de tep), le charbon disposait de 466 Gtep de réserves (Amérique du Nord, Europe, Asie…), le pétrole de 189, le gaz naturel de 159 (majoritairement au Moyen-Orient pour ces deux derniers). Soit un total de 814 Gtep, qui équivaut globalement à 80 années de consommation au rythme actuel (Source : BP Statistical Review of World Energy, 2011). Le charbon dispose toutefois de plus d’un siècle de réserves contre une cinquantaine d’années pour le pétrole et le gaz. S’y ajoutent 63 Gtep d’uranium (AEN, 2010) avec la technologie d’aujourd’hui.
L’estimation des réserves fait débat et varie selon les sources. En effet, elle dépend du prix que l’on accepte de payer pour les exploiter et des dégâts à l’environnement que l’on tolère.
 

Imaginons…

 …qu’on mette dans une boîte cubique tout le charbon, pétrole et gaz (liquéfié) consommés dans le monde en une année : la boîte aurait plus de 2 km de côté (ce que parcourt un promeneur en une demie heure). On pourrait aussi prendre une boîte qui couvrirait tout Paris et serait aussi haute que la flèche de Notre-Dame. Ou encore, des énormes camions, pare-choc contre pare-choc, sur les huit voies d’une autoroute qui ferait le tour de la Terre.
 

Énergies fossiles et électricité

Au niveau mondial, 67,8 % de l’électricité sont produits à partir de combustibles fossiles classiques, dont 41 % pour le charbon, 5,5 % pour le pétrole et 21,3 % pour le gaz naturel.

 

Publié le - Mis à jour le 15-05-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac