Des débris un peu trop encombrants dans l'espace

Satellites inactifs, morceaux de fusées, boulons, etc. Un nombre impressionnant de débris spatiaux tournent autour de la Terre. Actuellement, il y en aurait environ 15 000 de plus de 10 centimètres, et des millions d’autres plus petits, éparpillés dans l’espace. Ils représentent un véritable risque pour les vols spatiaux et les hommes.

Image Contenu

Du tournevis de l’astronaute à la sonde spatiale abandonnée, les débris spatiaux ont plusieurs origines. Les plus gros d’entre eux proviennent des fusées. Prenons l’exemple d’un satellite est envoyé dans l’espace. Il est installé dans un « lanceur » (autre nom de la fusée). Le carburant nécessaire pour voyager sur une longue distance est contenu dans ses différents étages. Au fur et à mesure que l’essence diminue, les étages se séparent du lanceur et s’auto-détruisent en tombant dans l’atmosphère de la Terre. Mais, une fois le satellite placé en orbite, le dernier étage lui ne se détruit pas. Il se met alors à tourner également autour de la Terre, avec d’autres débris.

Les dangers des débris spatiaux

Le nombre des déchets spatiaux ne cesse d’augmenter. Les scientifiques pensent qu’il faudrait mieux gérer ce problème. « Ces objets peuvent être dangereux, explique Fernand Alby, responsable des activités des débris spatiaux du Cnes (Centre national d’études spatiale). ils peuvent exploser à cause du carburant qu’ils contiennent encore, ou retomber sur la terre et blesser quelqu’un, même si ce dernier risque est très faible. le plus à craindre serait qu’un débris entre en collision avec un satellite actif ou, pourquoi pas, la station spatiale internationale (ISS)! » Aux États-Unis et en Europe, ces objets abandonnées sont répertoriés et leur trajectoire est observée, entre autres, grâce à des télescopes. Mais jusqu’ici, seule une petite partie des débris a été cataloguée.

Un grand nettoyage des débris spatiaux ?

Pour l’instant, aucune opération de « nettoyage spatial » n’est prévue. Des solutions sont néanmoins mises en place petit à petit pour éviter que l’espace ne devienne une poubelle. « Il faut prendre des dispositions pour ne rien laisser dans l’espace et permettre aux débris de retomber sur Terre, suggère Fernand Alby. En dosant le carburant d’une fusée, on peut lui en laisser suffisamment pour la faire redescendre dans l’atmosphère, une fois le satellite mis en orbite. Ensuite, selon la taille des débris nous pouvons choisir l’endroit où ils retomberont. Cette pratique est de plus en plus utilisée. » En attendant, plus de 5 000 tonnes de débris spatiaux tournent autour de notre planète : l’équivalent de 5 000 voitures !

Valérie Petit

Publié le - Mis à jour le 02-11-2018

Recommandations