L'alimentation

Alors que le surpoids touche 1,4 milliards de personnes dans le monde, et qu’en France l’obésité concerne 6,5 millions de personnes, comment faire pour que notre alimentation ne nous rende pas malade ? 

Tout le monde doit-il ingurgiter le même nombre de calories ? 

Non. Les besoins énergétiques varient en fonction de l’âge, du sexe et du mode de vie. Par exemple, un garçon de 14 ans aura en moyenne besoin de 2.700 calories par jours, tandis qu’une fille du même âge n’aura besoin que de 2.400 calories. 
De la même manière, un athlète aura besoin de plus de calories qu’un homme sédentaire du même âge. La calorie est une unité de mesure de la quantité d’énergie disponible dans chaque aliment.

Pourquoi faut-il manger 5 fruits et légumes par jour ?

Ce chiffre de 5 fruits et légumes quotidiens ne sort pas de nulle part. C’est le programme national nutrition et santé (PNNS) qui recommande ces portions. 
Les fruits et les légumes apportent des nutriments essentiels à la bonne santé des êtres humains : les minéraux, les vitamines, etc. Ils permettent de lutter contre le développement de certaines maladies : certains cancers, l’ostéoporose, les maladies cardio-vasculaires…

Mais "cinq" est le chiffre minimal. Il n’y a aucun problème à en manger plus !     

Mais en plus de ces fruits et légumes, il est nécessaire pour un enfant de respecter certaines règles s’il veut poursuivre sa croissance et rester en bonne santé : 

  • Consommer des produits laitiers, source de calcium.
  • Limiter la consommation de lipides totaux et notamment des graisses saturées : charcuteries, beurre, gâteaux, etc.
  • Manger des féculents : des céréales (complètes de préférence) : pâtes, riz, etc. ou des légumineuses, des pommes de terre…
  • Manger de la viande, des œufs, des poissons ou fruits de mer. La quantité et la fréquence varient selon les sources entre 1 à 2 fois par jours et 2 fois par semaine seulement. 

Pourquoi les enfants préfèrent le goût sucré ? 

Souvent, dès la naissance les bébés aiment la saveur sucrée, de manière innée. Chez les nouveau-nés l’amertume semble à l’inverse une saveur répulsive. Quand un enfant mange du sucre, son cerveau reçoit et émet des messages positifs à l’organisme. Mais l’intensité de cette appétence pour le goût sucré s’amoindrit généralement avec l’âge.

En grandissant, les préférences se modulent avec l’apprentissage. Les enfants diversifient leurs goûts et leurs aversions au gré des interactions sociales. Il est donc essentiel de diversifier les aliments que l’on donne aux enfants, dès leur plus jeune âge. 

 

Allô docteurs
Image Contenu

A l'occasion de la Semaine de la presse à l'école, des élèves de CM1 et CM2 d'une école parisienne participent à la préparation et à la présentation du Magazine de la santé et Allô docteurs avec Marina Carrère d'Encausse, Michel Cymès et Benoît Thevenet, le 23 mars à 13h40, sur France 5.

Retrouvez Le Magazine de la santé et Allô docteurs sur le site allodocteurs.fr

Publié le - Mis à jour le 29-09-2016

Recommandations