Orient-Occident : influences réciproques

Image Contenu

Judith portant la tête tranchée d’Holopherne
Muhammad Zamân, Iran, Isfahan, vers 1680
Gouache et or sur papier
© Nour Foundation.
Avec l'aimable autorisation
de Khalili Family Trust
cliquer pour agrandir l'image

Les relations entre Orient et Occident ont toujours existé. Les échanges s’intensifient au XIIe. Epices, Bois, gemmes, soieries, encens, porcelaine d’Extrême-Orient et d’Arabie irriguent l’empire de l’islam. Les liens commerciaux entres grandes cités marchandes d’Italie (Gênes, Pise, Venise) et les villes de la Méditerranée voient un grand essor et ce Jusqu’au XVe siècle. La suprématie orientale est sensible dans de nombreux domaines : sciences, commerce… Cette tendance s’inverse progressivement tandis que le commerce européen prend de l’ampleur en Méditerranée. Même si des épices et des textiles transitent d’Orient par Venise, les Etats européens fournissent bois et métaux. Dans les domaines artistiques, des gravures occidentales commencent à envahir les marchés orientaux et influencent les artistes. Des productions faites pour les voyageurs et les commerçants occidentaux en Orient se développent aussi. Des œuvres hybrides voient alors le jour, dans un style oriental mais avec des motifs étrangers. À l’inverse, les arts décoratifs islamiques influenceront massivement les artistes européens de la fin du XIXe siècle, en quête de nouvelles sources d’inspiration.

© francetv éducation / Institut du monde Arabe – Crédits

En partenariat avec Institut du Monde Arabe (IMA)institut du monde arabe (ima)

l'ima , fruit d'un partenariat entre la France et vingt-deux pays arabes, développe, en France, la connaissance et la compréhension du monde arabe, de sa langue, de sa civilisation.

Il propose un grand nombre d'activités, dont des actions éducatives, et propose un espace dédié à la présentation de l'ensemble du monde arabe.

Publié le - Mis à jour le 05-01-2017

Recommandations