Représentation du Prophète dans les arts de l'islam

Muhammad, un homme et un prophète

Image Contenu

Le géant ‘Uj et les prophètes Moïse, Jésus et Muhammad
Page provenant peut-être d’une copie du Qisas al-Anbiyâ’
(« Les Légendes des prophètes ») Iraq (Bagdad)
ou Iran (Tabriz), début du XVe siècle
Gouache et or sur papier
© Nour Foundation.
Avec l'aimable autorisation de Khalili Family Trust
cliquer pour agrandir l'image

On dit souvent que la religion musulmane interdit la représentation peinte ou sculptée des êtres vivants, en particulier des humains. Les artistes entreraient ainsi en concurrence avec Dieu, qui seul a le pouvoir de donner la vie. En réalité, il s’agit d’une mise en garde contre l’idolâtrie, c'est-à-dire ne pas adorer des images plutôt que Dieu lui-même.

Aussi, les artistes et artisans musulmans ne se sont-ils pas privés d’exécuter au fil des siècles des figures d’hommes et de femmes, aussi bien pour illustrer des livres que décorer des objets de la vie quotidienne. Ils ont souvent interprété la nature, ne cherchant pas à copier comme dans la peinture occidentale où la lumière et l’ombre créent un modelé qui donne l’illusion de la vie. Ils ont privilégié une expressivité qui fait davantage penser à la bande dessinée. Cela n’a pas empêché, en terre d’Islam, la pratique du portrait par lequel on dresse une image fidèle et réaliste du modelé. Ce sont les souverains – califes, sultans, rois –, qui pour légitimer leur pouvoir, vont demander aux artistes de se rapprocher le plus d’une photographie. Avant le XVe siècle, l’image des princes reste idéalisée ; après cette date, surtout en Iran et en Inde, on voit fleurir des effigies qui permettent d’identifier tout de suite le personnage qui pose.

Dans l’art islamique, les représentations de Muhammad apparaissent en Turquie, en Iran et en Inde. On le voit le visage caché et la tête auréolée de flammes. Et sa légendaire épée Dhûl-Faqar, à la lame divisée en deux pointes comme une langue de serpent, orne souvent l’étendard des armées.

© francetv éducation / Institut du monde Arabe – Crédits

 

En partenariat avec Institut du Monde Arabe (IMA)institut du monde arabe (ima)

l'ima , fruit d'un partenariat entre la France et vingt-deux pays arabes, développe, en France, la connaissance et la compréhension du monde arabe, de sa langue, de sa civilisation.

Il propose un grand nombre d'activités, dont des actions éducatives, et propose un espace dédié à la présentation de l'ensemble du monde arabe.

Publié le - Mis à jour le 05-01-2017

Recommandations