Destination La Mecque, lieu saint de l’islam

Bien avant l’avènement de l’islam, La Mecque est une cité prospère sur la route des caravanes qui transportent l’encens et la myrrhe. C’est aussi un lieu de pèlerinage pour les Arabes païens dont les rites s’organisent autour de la Kaaba, une construction cubique en maçonnerie dans un angle de laquelle est enchâssée la Pierre noire, un fragment de météorite.

Image Contenu

Vue panoramique de La Mecque, par Muhammad 'Abdallâh, le cartographe de Delhi. La Mecque, vers 1845. Encre et gouache sur papier
© Nour Foundation. Avec l'aimable autorisation de Khalili Family Trust
cliquer pour agrandir l'image.

Lorsque les musulmans, établis à Médine après leur expulsion de La Mecque, reprennent le contrôle de la cité en 630, ils détruisent les idoles qui se trouvaient à l’intérieur de la Kaaba. Le prophète Muhammad définit alors le déroulement du pèlerinage qui, outre la circumambulation autour de la Kaaba, comprend différentes stations, dont une à Minâ où est pratiqué le sacrifice d’un animal. Pour tout musulman sain de corps et d’esprit, et qui en a les moyens, le pèlerinage est une obligation qu’il doit accomplir une fois dans sa vie. Ce rite a constitué au cours des siècles un facteur d’unité pour une communauté répartie sur différents continents.

Image Contenu

Pélerins circumambulant autour de la Kaaba. La Mecque
© DR
cliquer pour agrandir l'image.

On conserve des guides anciens, manuscrits et illustrés de scènes vivantes, destinés aux pèlerins : comment s’y rendre, quels sites visiter (le tombeau du Prophète à Médine), quels rituels accomplir. Les fidèles obtiennent aussi un certificat attestant qu’ils ont effectué le pèlerinage, parfois pour le compte d’une tierce personne dans l’incapacité de le faire.

Le pèlerinage annuel est aussi l’occasion de renouveler la tenture – kiswa – de soie noire brodée au fil d’or et d’argent qui recouvre la Kaaba. Elle est offerte par les gardiens des lieux saints : autrefois les califes, puis les sultans mamlûks et ottomans, aujourd’hui la monarchie saoudienne. La kiswa de l’année précédente est découpée et offerte comme relique.

© francetv éducation / Institut du monde Arabe – Crédits

 

En partenariat avec Institut du Monde Arabe (IMA)institut du monde arabe (ima)

l'ima , fruit d'un partenariat entre la France et vingt-deux pays arabes, développe, en France, la connaissance et la compréhension du monde arabe, de sa langue, de sa civilisation.

Il propose un grand nombre d'activités, dont des actions éducatives, et propose un espace dédié à la présentation de l'ensemble du monde arabe.

Publié le - Mis à jour le 15-05-2019

Recommandations