« Le Tricheur », de Georges de La Tour

1 minute au musée - Les chefs-d'œuvre des grands musées

Chargement de la playlist en cours...

Le Tricheur à l'as de carreau

Le Tricheur de Georges de La Tour, peint au XVIIe siècle, illustre les trois tentations de l'époque : le jeu, le vin et la chair. Dans cette toile, le peintre, influencé par Caravage, met en scène quatre personnages. Les regards en coin de trois d'entre eux montrent qu'une tricherie est en cours. Le personnage à gauche semble même prendre le spectateur à partie. On devine que la victime est le personnage de droite, richement vêtu. 
 

Nabi : Le vilain tricheur ! Il cache des as derrière son dos !

Rafaël : Et comme il n'est pas clair, il se tient dans l'ombre !

Mona : En plus, il regarde ailleurs, l'air de pas y toucher…

Rafaël : À tous les coups, c'est le petit jeune qui va se faire plumer…

Nabi : Ça, c'est pas dur à deviner !

Nabi : Ben ouais, t'as vu la plume qu'il a sur la tête ?

Mona : Moi, à sa place, je me méfierais de la servante… Elle va le faire boire pour lui embrouiller les idées !

Rafaël : Et la pimbêche au milieu, elle n'est pas mieux… Avec son regard en coin !

Mona : Oui et, en plus, on dirait qu'elle fait « Par ici, la monnaie » !

Nabi : En tout cas, moi, je sais pourquoi il a peint ça, Georges de La Tour…

Mona : Parce qu'il s'est ruiné aux cartes ?

Nabi : Non, il était très riche et très économe… Mais, au XVIIe siècle, les jeunes jouaient beaucoup aux cartes dans les tavernes…

Rafaël : Alors, c'était pour les avertir : prenez garde à la tentation, jeunes gens… Voyez où elle vous mène !

Rafaël : Mais, dis donc, comment tu sais tout ça, toi ?

Nabi : Je le sais, c'est tout !

Réalisateur : Franck Guillou

Producteur : Les Films de l'Arlequin, France 3, Le Musée du Louvre

Production : 2007

Diffusion : 2007

Publié le - Mis à jour le 22-08-2019

Recommandations