« La Charmeuse de serpents », du Douanier Rousseau

1 minute au musée - Les chefs-d'œuvre des grands musées

Chargement de la playlist en cours...

L'univers fantasque du Douanier Rousseau

Dans le décor végétal de La Charmeuse de serpent, réalisé en 1907 par le Douanier Rousseau, une femme exotique est en train de charmer une nature sauvage. Contrairement à ce que ses tableaux laissent croire, le Douanier Rousseau n'a jamais appris à peindre et a très peu voyagé. Ses jungles sont inspirées, pour la plupart, par ses visites au Jardin des plantes. Sa peinture appartient au genre naïf.

Nabi : C’est quoi ? Une sorcière africaine ?

Rafaël : Gentille, en tout cas. Elle joue de la musique pour les fleurs !

Nabi : Et pour les animaux aussi…

Mona : C’est La Charmeuse de serpents, peinte en 1907 par le Douanier Rousseau.

Nabi : Un douanier ! C’est même pas un vrai peintre ?

Mona : Si, mais il n’a commencé à faire des tableaux qu’une fois à la retraite.

Nabi : Et pour peindre des jungles pareilles, il était douanier en Afrique ou en Amazonie !

Mona : Il allait au Jardin des plantes, et après, il peignait.

Rafaël : C’est pour ça qu’il s’imaginait qu’au paradis, c’était comme dans la jungle ?

Mona : Tout le monde croyait ça, à cette époque.

Rafaël : Ils étaient bien naïfs, les gens. 

Mona : Oui, d’ailleurs, le Douanier Rousseau faisait de la peinture « naïve », il n’avait jamais appris à peindre et ne voulait pas obéir aux règles classiques.

Rafaël : Mais comment tu sais tout ça, toi ?

Mona : Tout le monde le sait… Non ?

Nabi : Incroyable !

Mona : Quel gros naïf !

Réalisateur : Franck Guillou

Producteur : Les Films de l'Arlequin, France 3, Le Musée du Louvre

Production : 2007

Diffusion : 2007

Publié le - Mis à jour le 22-08-2019

Recommandations