Vincent Van Gogh : un incendie de couleurs

Decod'art - Peinture

Chargement de la playlist en cours...

Retrouvez en vidéo la vie de l'artiste  ainsi que l'une de ses oeuvres décryptée.

Qui est Vincent Van Gogh ?

Vincent Van Gogh fait partie des peintres, comme Pablo Picasso ou Léonard de Vinci, dont le nom est célèbre dans le monde entier. Tous nous connaissons l'anecdote de son oreille coupée, nous croyons savoir qu'il s'est suicidé, et que ses tournesols, ses Iris et ses paysages atteignent des records d'enchères.

Pourtant c'est la lecture des lettres qu'il écrivit à son Frère Théo qui nous révèle le Van Gogh intime : Vincent. Torturé, désespérément seul, pauvre toute sa vie, méprisé par le milieu de l'art de son époque, elles décrivent le long calvaire d'un homme qui n'aura connu que l'angoisse et le rejet. 

Fils de pasteur, Vincent nait en Hollande en 1853. Il travaille d'abord comme marchand d'art pour l'un de ses oncles, à La Haye, Bruxelles et Londres. Habité d'une foi ardente, il tente ensuite de vivre sa vocation évangélique. Les autorités ecclésiastiques le désavouent en 1879 pour excès de zèle. 

Commence alors la vie que nous lui connaissons, où la peinture accompagne une errance qui le mènera jusqu'à l'internement dans un asile psychiatrique du sud de la France. 

À son arrivée à Paris en 1886, il fréquente les peintres impressionnistes et découvre avec stupéfaction les aplats unis et les couleurs pastels des estampes japonaises. Sa recherche frénétique d'une maîtrise nouvelle des accords de couleurs l'attire deux ans plus tard sous d'autres cieux, plus resplendissants : il part s'installer à Arles. 

La lumière du Midi le libère alors définitivement des marrons et des tons sombres de sa première période. Commencent à se déployer ses jaunes resplendissants, ses bleus turquoise, ses verts prairie.

Il fait grand soleil. Mais il est malheureux. Son amitié avec Paul Gauguin, qui le rejoint un moment dans le sud, tourne au pugilat, sa vie amoureuse est un échec, son frère Théo ne parvient à vendre aucun de ses tableaux.

Après quelques années de misère et de solitude, épuisé émotionnellement, il demande lui-même à être interné à l'asile psychiatrique de Saint-Rémy de Provence. Il y réalise plusieurs autoportraits, dont l'un de ses plus célèbres, où la touche ondulante du fond contraste avec la posture statique du modèle. Presque entièrement d'un bleu peut-être vert, d'une vibration électrique, la toile est incendiée par la barbe, ocre rousse, les sourcils et les cheveux de Vincent, ocre jaune, qui mettent en avant ses yeux quasiment sculptés dans la pâte, émeraude.

À sa sortie de l'asile, il trouve refuge un temps auprès du docteur Gachet, qui essaiera de l'aider, mais malheureusement les deux hommes se brouillent.

Auteur de quarante-trois autoportraits, Vincent Van Gogh aura cherché toute sa vie un miroir dans la peinture. Le 27 janvier 1890, au milieu d'un champ de blé, sous le vol des corbeaux qu'il venait de peindre, il se tire une balle en pleine poitrine. Il meurt deux jours plus tard dans un quasi anonymat.

Autoportrait

Tableau de Vincent van Gogh

 

Iconographie

 

Titre : Autoportrait

Artiste : Vincent van Gogh

Datation : septembre 1889

Lieu d'exposition : Musée d'Orsay (depuis 1986)

Supports : Canevas, Peinture à l'huile

 

 

Réalisateur : Valentine Dubois

Producteur : Corner Prod, France Télévisions

Auteur : Mark Molk

Production : 2017

Publié le - Mis à jour le 17-05-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac