Eugène Delacroix : la passion du tumulte

Decod'art - Peinture

Chargement de la playlist en cours...


Retrouvez en vidéo la vie de l'artiste  ainsi que l'une de ses oeuvres décryptée.

Qui est Eugène Delacroix ?

Eugène Delacroix est né en 1798. Il connaitra un destin singulier, celui d'être à la fois un peintre et le chef de file en peinture du romantisme, mouvement qui privilégie le sentiment sur la raison, et dont l'ambition est de restituer les passions humaines dans tous leurs excès.

En 1815, grâce à son oncle, il entre dans l'Atelier du peintre Pierre-Narcisse Guérin. Il y rencontre  Théodore Géricault, à peine plus âgé qEugène Deue lui. Il tombe en admiration devant sa peinture et les deux hommes se lient d'une grande amitié. L'influence de Géricault sur l'oeuvre de Delacroix est décisive. À la mort de Géricault en 1824, il devient le chef de file de l'école romantique.

En 1825, il effectue un séjour à Londres, qui renforcera son goût pour la fluidité des formes. Il y découvre le potentiel expressif de l'aquarelle. Et son intérêt pour la peinture anglaise, qui va de John Constable à Turner, le sensibilise aux grands espaces, aux ciels nuageux, aux horizons dégagés.

Dans les années qui suivent, il utilise sans retenue le rouge vermillon, le bleu de Prusse, le vert, à une époque qui privilégiait une présence bien plus discrète des teintes dans la peinture. Il fait de la couleur l'étendard du romantisme.

Il effectue un voyage en Afrique du Nord en 1832, d'abord au Maroc puis en Algérie, avant de faire escale en Espagne. Son admiration pour le peintreGoya  le la chaleur des couleurs qu'il a observées pendant ce voyage l'amènent à de nouvelles audaces chromatiques, à user plus encore de couleurs chatoyantes, qu'il applique à des sujets orientalistes.

À quarante ans, sa notoriété est telle qu'il reçoit de nombreuses commandes publiques. Ayant plusieurs fois été exposé au Salon, le lieu de la consécration pour les peintres du XIXème siècle, plusieurs de ses tableaux ayant été achetés par l'État, il est à présent à l'abri du besoin.
La liberté de sa technique, son emportement, sa rapidité, choquent mais se prêtent particulièrement à la représentation d'épisodes sanglants de l'Histoire, aux effets de foules, de tumulte.

Quand il peint La Liberté guidant le peuple, Delacroix exalte, dans une scène de barricades, le courage des révolutionnaires et l'idéal républicain : Liberté, Égalité, Fraternité. Une femme portant bonnet phrygien et la poitrine dénudée brandit le drapeau tricolore. C'est une représentation à la fois réaliste, c'est une femme du peuple, et allégorique, elle incarne une idée, de la Marianne française.
Par le dynamisme de sa composition et ce grand écart entre l'actualité politique de l'époque et la mise en scène d'un idéal politique abstrait, ce tableau marque les esprits jusqu'à nos jours.

Eugène Delacroix peindra jusqu'à sa mort en 1863 à Paris. Son œuvre, très vaste, comporte aussi des tableaux d'animaux - fauves, chevaux - magnifiques, dont les mouvements sont saisissants.

Delacroix a tenu un journal, qui sera publié peu après sa mort, dont la qualité littéraire est surprenante. On y lit la vie d'un homme qui vécut sans réserve sa passion pour la couleur et le tumulte.

Auteur : Marc Molk

 

Iconographie :
Huile sur toile, " La liberté guidant le peuple " 
Eugène Delacroix
Datation : 1830
Copyright photo: ©Musée du Louvre, Paris

 

Réalisateur : Valentine Dubois

Producteur : Corner Prod, France Télévisions

Auteur : Mark Molk

Production : 2017

Publié le - Mis à jour le 13-11-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac