Berthe Morisot : Peindre avec amour

Decod'art - Peinture

Chargement de la playlist en cours...

Retrouvez en vidéo la vie de l'artiste  ainsi que l'une de ses oeuvres décryptée.

Qui est Berthe Morisot ?

Berthe Morisot nait en 1841 à Bourges. Membre du groupe des impressionnistes, ses tableaux mettent en scène l'amour maternel autant que les moments passés en famille. Dans toute sa peinture se déploie un charme particulier, celui de l'intimité et de l'affection.

Elle était entourée de peintres qui l'admiraient, de Manet à Renoir en passant par Degas ou Monet. Sa reconnaissance a pourtant été tardive. Sans doute parce qu'elle est une femme, elle est moins exposée, moins considérée que ses confrères masculins au cours du siècle dernier. Elle bénéficie depuis peu de l'attention des musées et son œuvre commence à être reconnue à sa juste valeur.

C'est sa mère qui lui fait dès son enfance donner des leçons de peinture. L'Ecole des Beaux-arts n'était pas ouverte aux femmes. Berthe Morisot, dont le talent est évident, se consacre à la carrière de peintre et rencontre les copistes du Louvre. Grâce aux relations de sa famille, elle bénéficie aussi de l'enseignement de plusieurs peintres, dont Corot, qui aura une grande influence sur elle.

En 1864 et 1865, ses toiles sont exposées au Salon de peinture et de sculpture qui se tient chaque année à Paris, mais elles sont encore peintes avec une touche assez conventionnelle. Belle-soeur de Manet, dont elle épouse le frère en 1874, Berthe Morisot doit subir l'influence quelque peu envahissante de son beau-frère. Manet va jusqu'à retoucher les toiles de Berthe. Ces interventions l'intéressent et la contrarient dans le même temps. Manet utilise aussi Berthe Morisot comme modèle dans plusieurs de ses toiles. S'installe alors un jeu d'influence croisé entre les deux peintres qui durera de nombreuses années.

L'Hortensia ou les deux sœurs, 1894

Berthe Morisot choisit ses modèles la plupart du temps dans son entourage proche et on les retrouve dans plusieurs de ses tableaux. Dans L'Hortensia ou les deux sœurs, peint en 1894, les deux sœurs représentent probablement ses deux nièces, venues habiter avec elle un moment à Paris. Oeuvre de maturité, le tableau exprime à la fois de la mélancolie et la magie de l'adolescence. La rapidité de la touche et les transparences du tableau lui confèrent une atmosphère irréelle. Une délicatesse à la fois merveilleuse et aérienne s'en dégage. C'est un tableau peint avec maestria, cette maîtrise désinvolte qui ne s'acquièrt qu'avec les années. Elle le peint seulement un an avant sa mort.

Berthe Morisot s'est depuis longtemps affranchie de la palette noire de Manet pour aller vers des teintes claires et colorées. Elle subjugue ses amis peintres par le tourbillon de sa touche et sa justesse. Après avoir exposé au Salon officiel, elle est de toutes les expositions impressionnistes, seule femme du groupe, partageant avec ses camarades leurs choix formels et la pluie de critiques qui s'abat sur eux durant des années.

C'est une peintre courageuse qui s'éteint au soir de sa vie. Moquée par la critique, dénigrée par une cohorte d'imbéciles plus ou moins sexistes, ayant vendu peu de toiles de son vivant. Malgré le soutien de Mallarmé ou les éloges de  Degas, elle ne connut jamais un succès retentissant. Après la mort de son mari et de sa sœur, elle se consola les dernières années en peignant sa fille Julie. Elle peignit avec amour jusqu'au bout.
 

Iconographie :

L’hortensia ou les deux soeurs / Auteur : Morisot, Berthe 1841–1895.
“L’hortensia ou les deux soeurs”, 1894
Huile sur toile
Paris, Musée d’Orsay

Réalisateur : Valentine Dubois

Producteur : Corner Prod, France Télévisions

Auteur : Mark Molkhou

Production : 2017

Publié le - Mis à jour le 01-08-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac