Apprentissage du dessin et de la peinture sous influences : Géricault un modèle pour Delacroix

Atelier Guérin et Géricault

Après la mort de sa mère, Delacroix est confronté à des difficultés matérielles. En 1815, son oncle, le peintre Riesener, l’introduit dans l’atelier de Guerin, peintre académique de renom. Delacroix y rencontre Géricault, qui aura une grande influence sur son évolution artistique, ainsi que Gros et Bonington. Puis, Delacroix entre aux Beaux-Arts et se rend fréquemment au Louvre pour y copier les grands maîtres. Déjà, il oscille entre classicisme et modernité.

Initiation à l’aquarelle

En 1816, Delacroix rencontre Charles Soulier qui l’initie à l’aquarelle, lui ouvrant une autre voie que le style académique. Par la suite, il réalise beaucoup de croquis et aquarelles, notamment lors de ses voyages en Angleterre, en Afrique du Nord et en Espagne, qui alimenteront beaucoup toute son œuvre. La technique de l’aquarelle l’aide à traduire les ambiances et à en restituer les couleurs.

Image Contenu

Tigre, aquarelle (14,1 x 25,1 cm) d’Eugène Delacroix, vers 1830. Crédit : Rosenwald collection, National Gallery of Art, Washington D.C. 

cliquer pour agrandir l'image.

Voyage en Angleterre

En 1825, Delacroix passe trois mois en Angleterre, où il étudie la technicité de Constable. il côtoie William Etty, Thomas Lawrence et Turner. Ce voyage l’incite à approfondir les effets de la couleur.
Il y découvre aussi le théâtre de Shakespeare, future source d'inspiration, et  assiste à une adaptation originale du Faust de Goethe.

Le saviez-vous?

Son journal

Débuté en 1822, interrompu en 1824, repris en 1847 jusqu'à sa mort (1863), le journal intime de Delacroix est une véritable œuvre littéraire. Il y note ses réflexions sur la peinture, la poésie et la musique, l’art et les artistes. Delacroix ébauche également un Dictionnaire des Beaux-Arts.

 

Publié le - Mis à jour le 14-05-2018

Recommandations