Thèmes et techniques du Pop Art

Les artistes pop, en utilisant des images populaires et de la vie quotidienne, ont naturellement pratiqué les techniques de collage et d’assemblage, déjà présentes chez les cubistes et les surréalistes.

Les premières œuvres du Pop Art britannique, celles de Paolozzi et Hamilton, sont des collages. Elles utilisent des publicités et d’autres images symboles de la société de consommation. Tom Wesselmann, l'un des représentants les plus connus du Pop Art américain avec Roy Lichtenstein et Andy Warhol, recourt aussi au collage et aux juxtapositions. Ses deux séries majeures, Great American nude (Grand nu féminin) et Still life (Nature morte) sont réalisées à partir de collages d'images découpées dans des magazines, mais aussi d’objets trouvés intégrés dans le tableau. Ses compositions ont un aspect brillant et lisse.

Si l’emprunt aux images et objets de la vie quotidienne et de la société de consommation est la caractéristique qui rassemble les artistes du Pop Art, la diversité des styles est grande.

Image Contenu

Lovestamp, Robert Indiana, 1973
© Stamp Office, The United States Post Office
© 2013 Morgan Art Foundation / ArtistsRights Society (ARS), New York / ADAGP, Paris cliquer pour agrandir l'image

  • Robert Indiana, autre grande figure du Pop Art américain, utilise des images simples et iconiques, qui se résument à des nombres et des mots courts comme Eat (Manger) ou Die (Mourir). Le plus célèbre est Love (amour), dans les couleurs primaires rouge-vert-bleu. En 1973, la poste américaine le décline en timbre. L’image sera imprimée à 320 millions d’exemplaires. Indiana en a aussi tiré une sculpture monumentale au Love Park de Philadelphie et elle a été reproduite à New York, Madrid, Tokyo, …
  • Andy Warhol pratique les procédés de transposition photographique sur toile, utilisés pour ses premières sérigraphies sur les stars américaines, comme Liz Taylor ou Marilyn Monroe. La photographie utilisée est en noir et blanc, il colore le fond de la toile et ensuite imprime le visage de la star, de la manière la plus neutre possible en n’y mettant qu’un minimum de détails. Il le reproduit ensuite par sérigraphie, soit une impression qui utilise des pochoirs garantissant une couleur intense avec un fort dépôt d’encre.
  • Roy Lichtenstein développe, avec une lente et patiente technique, un style basé sur l’aspect visuel de la bande dessinée : couleurs vives, contours noirs et méthode d’impression utilisée dans la bande dessinée.
Publié le - Mis à jour le 27-04-2018

Recommandations