Hergé, l'homme qui inventa Tintin

Des pantalons de golf, une drôle de petite touffe sur la tête, un petit chien blanc à ses côtés… Qui n’a pas reconnu Tintin ? Depuis 90 ans, des milliers de lecteurs lisent et relisent les aventures du jeune reporter créé en 1929 par Hergé. Portrait de l’un des plus célèbres dessinateurs belges.

 

Image contenu
Buste d'Hergé à Angoulême.

Hergé est un élève brillant qui a l’habitude de dessiner dans les marges de ses cahiers. Pendant plusieurs années, il est scout et fait plusieurs voyages en Europe. Se passionnant tout particulièrement pour l’Amérique, il invente des histoires de scouts chez les Indiens et signe ses dessins « Hergé », les initiales inversées de Georges Rémi, son vrai nom.

La naissance de Tintin

Une fois adulte, Hergé est embauché au journal Le Vingtième, en tant qu’illustrateur. En 1928, une édition du journal consacrée aux enfants est créée et lui est confiée. Hergé commence par illustrer des articles et décide très vite d’imaginer sa propre série. Il reprend alors les planches d’une vieille histoire, met une houppette sur la tête de Totor, son personnage principal, qu’il renomme Tintin un peu après, et lui ajoute un chien. Le jeune reporterapparaît pour la première fois en 1929, dans Tintin au pays des Soviets. La bande dessinée, publiée en épisodes dans le journal, récolte un énorme succès. Les aventures de Tintin au Congo et Tintin en Amérique, sont ensuite publiées sous forme d’albums par les éditions Casterman.

Tintin, star planétaire

En 1939, au début de la Seconde Guerre mondiale, Hergé part former des soldats. Il n’en oublie pas pour autant Tintin, même si les restrictions l’obligent à modifier sa manière de travailler. Le papier étant devenu très cher, l’auteur doit raccourcir ses histoires. Durant cette période les idées politiques d’Hergé sont contestées. Certains lui reprochent même d’avoir collaboré avec l’ennemi allemand. En 1946, il prend son indépendance et crée le journal Tintin, qui fait connaître son personnage dans le monde entier. Festivals, films, dessins animés, l’auteur est demandé partout ! Il meurt le 3 mars 1983, sans avoir pu achever un nouvel album qu’il avait intitulé Tintin et l’Alph-Art. Aujourd’hui, on estime à 240 millions le nombre d'albums de Tintin vendus dans le monde et ses aventures ont été traduites en 45 langues. Un succès qui ferait certainement la fierté de son auteur.

Valérie Petit

Publié le - Mis à jour le 10-01-2019

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac