La vie quotidienne, les repas et l'alimentation sous Auguste

Révisions - Auguste

Chargement de la playlist en cours...

La vie quotidienne et les pratiques culinaires des Romains dans l'Antiquité

Dans les temps primitifs, l’atrium qui est la pièce principale de la maison peut aussi servir de cuisine. Puis au contact des Grecs, au IIe siècle avant J.-C., la cuisine devient une pièce à part entière : la culina, souvent exigüe. On y trouve un fourneau sur lequel on dépose des casseroles, poêles et marmites.

Dans les familles modestes, les ustensiles sont en terre cuite, alors que les familles plus aisées disposent d'ustensiles en bronze. Pour faire bouillir de l’eau, ils utilisent l’olla une sorte de grande marmite, pour faire mijoter, le caccabus, une cocotte large et basse, la patina sert quant à elle à enfourner les plats à rôtir et enfin la sartago est une poêle pour faire frire et sauter les aliments. Les Romains utilisent beaucoup le mortier pour broyer les aliments.

Les repas

La journée du Romain est ponctuée de trois repas : le déjeuner du matin, jentaculum , le déjeuner en milieu de journée, prandium et la cena, le repas du soir. Les 2 premiers sont de légères collations, alors que la cena est un véritable rite aux règles strictes. Les Romains aisés prennent leur repas du soir dans le triclinium, une pièce ornée de mosaïque, où les convives s'allongent sur des banquettes pour dîner. Cette pratique qui vient des Grecs a été reprise par les Étrusques avant d'être transmise à la République romaine. 

Que mangeaient les Romains ?

L'huile d’olive, les céréales, le vinaigre et le miel sont la base de la cuisine romaine. Ils apprécient tout particulièrement les poissons, les fruits de mer et les viandes bouillies, farcies ou grillées. Le garum est la sauce indispensable à tous les repas. Il est obtenu par macération de morceaux de maquereaux dans de la saumure et remplace le sel en cristal. Les fromages, dont beaucoup sont importés des Gaules sont plutôt servis au jentaculum ou prandium. Pour conserver les aliments, la salaison est la technique la plus répandue. D'autres méthodes comme le fumage et le séchage sont également utilisées. Sous la République, les Romains consomme une alimentation simple et frugale. À partir du IIe siècle, grâce aux conquêtes et sous l’influence de la Grèce et l’Orient, le goût romain se modifie. Ils apprécient particulièrement le sucré-salé, l'aigre-doux et les épices.

Les banquets

De nombreux textes littéraires évoquent les banquets et apportent de précieuses informations sur leur déroulement. Ces festins spectaculaires dont rendre compte les textes littéraires restaient, dans la réalité, exceptionnels. Ils sont le privilège d’un petit nombre. On ne peut évoquer ls banquets sans parler du vin. C’est la boisson par excellence. Il est très épais et parfois mélangé d'épices et d'herbes. Servi dans une cruche, il est filtré à l'aide d'une passoire et servi dans un gobelet ou un canthare.

 

Découvrez aussi la décoration de la maison dans la Rome antique.

Producteur : Pythagora, France Télévisions

Publié le - Mis à jour le 08-07-2019

Recommandations