Le peuple du Nil

Les premiers Egyptiens s’installèrent aux bords du Nil. La plupart d’entre eux étaient des paysans, les autres travaillaient comme artisans.

Image Contenu

Peinture murale provenant
de la tombe thébaine d'Ounsou :
les travaux des champs

Un peuple de paysans…

Au temps des pharaons, neuf Egyptiens sur dix étaient paysans. Leur vie s’organisait autour des crues du Nil. Ils avaient appris à en tirer parti en développant l’irrigation. Ils avaient bâti des digues et des bassins pour retenir l’eau et creusé des canaux pour l’amener là où elle était nécessaire pendant la saison sèche. Ces canaux étaient remplis grâce à un système composé d’un panier et d’un contrepoids, appelé chadouf. En période de crue, il était impossible de cultiver la terre. Les paysans travaillaient alors sur des chantiers de construction.

Les travaux agricoles commençaient pendant la décrue. Le pain et la bière formant alors l’essentiel de l’alimentation des Egyptiens, les paysans cultivaient les céréales nécessaires à leur fabrication : le blé et l’orge. Ils profitaient de ce que la terre était encore gorgée d’eau, donc molle, pour labourer les champs et semer les graines.

Puis venait le temps de la récolte : plus la crue avait été importante, plus l’eau avait enrichi le sol et plus la moisson était abondante. Quand la récolte était terminée, les céréales étaient stockées dans de grands greniers, les silos.

Chaque année, la plus grande partie des produits agricoles était prélevée par le pharaon et les prêtres.

 

Amusez-vous à déchiffrer les hiéroglyphes avec Archéocode.
Publié le - Mis à jour le 19-10-2018

Recommandations