Les tablettes cunéiformes de Mésopotamie

C’est en Mésopotamie, correspondant à l’actuelle Irak,  qu’apparaît l’écriture, vers l’an 3 000 avant notre ère : pour la première fois, un système organisé de logogrammes (des dessins correspondant à une notion ou à une suite phonique constitué par un mot) et de phonogrammes (signes graphiques représentant un son) permet de reproduire la pensée.

Image Contenu

 

C'est avec une tige de roseau taillée, le calame, que les Mésopotamiens gravent des symboles cunéiformes (en forme de clous) dans des tablettes d’argile encore fraîche. Ces tablettes sont dans un premier temps, utilisées principalement pour l’administration.

Toutefois, à côté des registres de comptes et des contrats commerciaux, apparaissent peu à peu des textes plus ambitieux : vers 1700 avant Jésus-Christ est ainsi rédigée l’Épopée de Gilgamesh, la plus ancienne œuvre littéraire que nous connaissions. Ce récit, qui retrace la vie d’un roi de légende, est gravé sur pas moins de onze tablettes.

Publié le - Mis à jour le 31-08-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac