Obésité, une épidémie mondiale

Decod'actu - Saison 3

Chargement de la playlist en cours...

C'est quoi l'obésité ? 

D’après l’OMS, le surpoids et l’obésité sont responsables de la mort de 2,8 millions de personnes dans le monde chaque année. Depuis 1975, le nombre de cas d’obésité a presque triplé et le surpoids concernerait près d’un tiers de la population de la planète. Autrefois limitée aux pays riches, cette épidémie touche désormais les pays en développement et à faibles revenus.

L’obésité est une maladie causée essentiellement par une mauvaise alimentation et un mode de vie sédentaire. Cette accumulation anormale de graisses dans le corps est responsable d’un accroissement des maladies cardio-vasculaires. L’obésité multiplie également par 2 le risque de faire un accident vasculaire cérébral. Elle peut aussi provoquer d’autres pathologies, comme le diabète ou certains types de cancers, notamment du foie. En 2012 dans le monde, près de 500.000 cas de nouveaux cancers seraient liés à l’obésité.

Parmi les pays les plus touchés, les Etats-Unis comptent 80 millions d’adultes obsèses, soit 36% de la population. En Arabie Saoudite, c’est 35% de la population qui est touchée et en Egypte, 32%. En Europe, Malte occupe la première place, suivie par la Hongrie et le Royaume-Uni. En France, le phénomène concerne près de 10 millions de personnes : une proportion qui a presque doublé entre 1997 et 2009, passant de 8,5% à 14,5%. Selon une étude française publiée en 2016, le surpoids, lui, concernerait 1 Français sur 2. 

Marqueur d’inégalités, l’obésité touche notamment les Français les plus pauvres. Elle est deux fois plus répandue chez les ouvriers que chez les cadres supérieurs. Et un adulte obèse sur deux en France vit au sein d’un foyer gagnant mois de 1 200 euros par mois.

L’OMS a lancé en 2004 une stratégie mondiale afin de sensibiliser les Etats et la société. Elle préconise de changer nos habitudes alimentaires en évitant les aliments trop gras et trop salés, et souligne la nécessité de pratiquer régulièrement une activité sportive. L’OCDE recommande aussi de réguler la publicité des produits riches en gras, sucres et sel, en particulier ceux destinés aux enfants. 

En France, le ministère de la santé a lancé en 2001 le Programme National Nutrition Santé. Celui-ci vise à sensibiliser la population, inciter à manger des fruits et des légumes, et à pratiquer une activité physique hebdomadaire. Le programme appelle également à améliorer l’offre alimentaire dans les cantines scolaires. En 2016, une loi a interdit les fontaines à soda en libre service dans la restauration et les écoles. Des mesures qui semblent porter leurs fruits comme le prouve une étude publiée en 2017  démontrant que l’obésité et le surpoids se sont stabilisés dans l’hexagone entre 2006 et 2015. 

Aujourd’hui, si le surpoids tue 3 fois plus que l’insuffisance pondérale, l’obésité illustre tristement les inégalités de notre planète : d’après le Programme Alimentaire Mondial, en 2017, 1 personne sur 9, soit 795 millions de personnes dans le monde, souffrent toujours de la faim.

Réalisateur : Maxime Chappet

Producteur : France Télévisions

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 08-07-2019

Recommandations