Jeunes et sida, des relations dangereuses

Decod'actu - Saison 3

Chargement de la playlist en cours...

Année après année, il continue à tuer. Pourtant, dans l’hexagone, le SIDA semble inquiéter de moins en moins, et les pratiques à risques chez les jeunes se multiplient de manière inquiétante.

Tout d’abord, quelques rappels. Le SIDA, acronyme de Syndrome d’immunodéficience acquise, désigne la maladie déclenchée par le VIH, le Virus d’immunodéficience humaine. Toute personne ayant le sida est donc porteuse de ce virus. Quand on est atteint par la maladie, le système immunitaire s’affaiblit progressivement. Sans traitement, le corps devient alors de plus en plus inapte à se défendre seul et de plus en plus sensible aux maladies, même les plus bénignes. On risque alors fortement de mourir des maladies dites opportunistes comme la tuberculose ou la toxoplasmose par exemple.

On ne guérit pas du sida. Lorsqu’on est malade, c’est pour la vie. Si aujourd’hui en France il existe des traitements pour maintenir les personnes en vie et réduire la multiplication du virus, dans d’autres pays, les personnes infectées n’ont pas cette chance.

37 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde. En moyenne, 1 million en meurent chaque année. En France, on déplore encore environ 6000 nouvelles contaminations par an. Plus inquiétant encore, la méconnaissance du sujet chez les jeunes français de 15 à 24 ans et les comportements à risque qui en découlent. En effet, 12% des personnes ayant découvert leur séropositivité en 2015 avaient moins de 25 ans. Et pour cause… 57% des étudiants déclarent ne pas porter systématiquement un préservatif à chaque rapport sexuel.

Ces comportements extrêmement risqués s’expliquent par une méconnaissance accrue des jeunes concernant la maladie. En 2018, 20% des jeunes estimaient encore ne pas être bien informés sur le sida. Et ce manque d’information s’illustre en chiffres : 19% des 15-24 ans pensent que la pilule contraceptive d’urgence est un moyen de prévention contre le VIH, et 21% qu’on peut se transmettre le virus en embrassant une personne. Pire encore, 26% considèrent que des médicaments permettent de guérir du sida.

Il n’existe pourtant que 4 manières d’être infecté : par le sang, le sperme et le liquide séminal, les sécrétions vaginales et le lait maternel. Autrement dit, enlacer une personne porteuse du VIH, ou s’asseoir dans des toilettes publiques, ne représente aucun risque. Alors qu’avoir un rapport sexuel non protégé peut avoir de graves conséquences.

En définitive, il n’existe qu’un moyen fiable de se protéger de la contamination : le préservatif. Tout comme il n’existe qu’un moyen de savoir si l’on est infecté : le dépistage.

S’aimer soi-même et aimer les autres, passe par la connaissance et la vigilance.
 

Réalisateur : Maxime Chappet

Producteur : France Télévisions

Auteur : Sarah El Makhzoumi

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 08-07-2019

Recommandations