Qu'est-ce que le #transhumanisme ?

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 1 min 30 - Octobre 2019

Chargement de la playlist en cours...

Le transhumanisme est un courant de pensée visant à affranchir l'humain de ses limites biologiques et qui consiste à l'améliorer par la technologie et l'intelligence artificielle, d'où l'expression d'« humain augmenté ». Régulièrement, des voix s'élèvent contre ce mouvement, souvent liées à des inquiétudes d'ordre éthique. Dans quels domaines le transhumanisme est-il appliqué ? Quelles sont ses limites ? Faut-il être pour ou contre ? Pour tout capter, Zoom fait le point.

Transhumanisme : les applications dans la santé

Tilly Lockey a 13 ans. A 15 mois, à cause d'une septicémie à méningocoques, elle a été amputée des deux mains. Si elle est célèbre aujourd'hui, c'est parce qu'elle est l'ambassadrice d'Open Bionics, une entreprise britannique qui lui a offert en 2016 deux prothèses bioniques futuristes. Elles vibrent, émettent du son et de la lumière, et réagissent en fonction de ses mouvements. Tilly fait partie des « êtres augmentés ». On appelle cela le transhumanisme : aller au-delà des limites biologiques de l'humain grâce aux progrès techniques et scientifiques. 

Oxandre, 12 ans, a lui aussi bénéficié de ce bijou de technologie à 12 000 euros. Il est même le premier Français à avoir reçu une prothèse de bras entièrement réalisée en impression 3D. Ce moyen de conception permet d'alléger le poids de la prothèse de 30 % ! 

La technologie et la science ont permis à ces enfants de retrouver des capacités qu'ils avaient perdues. Mais le transhumanisme peut aller encore plus loin : à Grenoble, un laboratoire a équipé une personne paralysée d'un exosquelette connecté à son cerveau, ce qui lui a permis de retrouver l'usage de ses bras et de ses jambes. Une première mondiale !

Le transhumanisme, avenir de l'humanité ?

Les exemples d'application vont bien au-delà de la médecine. Le transhumanisme touche d'autres domaines, comme l'industrie, l'agriculture, le tourisme, la science... Aujourd'hui, des inventeurs, comme Ray Kurzweil, et certains patrons, comme Elon Musk pour Tesla ou Mark Zuckerberg pour Facebook, sont prêts à investir des millions de dollars pour que l'homme et la machine cohabitent. 

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Production : 2019

Diffusion : 2019

Publié le - Mis à jour le 07-10-2019

Recommandations