#ArnaudJerald, nouveau prodige de l'apnée française ?

ZOOM, la série qui décrypte les hashtags en 1 min 30 - Septembre 2019

Chargement de la playlist en cours...

Agé de seulement 23 ans, Arnaud Jerald est déjà champion du monde d’apnée. Originaire de Marseille, il a battu, cette année, le record en poids constant bi-palmes en descendant à -108 m, l'équivalent d'un immeuble de 38 étages... Une prouesse et une consécration pour ce jeune prodige, que le double champion du monde Guillaume Néry a pris sous son aile. Pour tout capter, Zoom vous en dit plus.

Arnaud Jerald, la nouvelle promesse française de l'apnée ?

7 minutes : c’est le temps qu’Arnaud Jerald peut passer sous l’eau, immobile et sans respirer. Pour un adulte qui ne s’est jamais entraîné, c’est plutôt 1 minute. Apnéiste professionnel, il cumule les victoires et est déjà médaillé de bronze, d'argent, recordman de France et même du monde. 

Arnaud Jerald découvre l’apnée à 7 ans, pendant une sortie de pêche sous-marine avec son père, au large des îles du Frioul et dans les Calanques. Ado, il est déjà capable de plonger à 30 m de profondeur, et à 16 ans, c’est le déclic ! Il décide d’en faire son métier. Sur les conseils de ses parents, il termine quand même ses études d’électricien… parce que la carrière d’un apnéiste peut s’arrêter brutalement à cause d’une blessure.

L'incroyable adaptation et résistance des plongeurs apnéistes

Les immersions extrêmes soumettent les apnéistes à un stress important : à chaque pallier de 10 mètres, leur corps subit une atmosphère de pression supplémentaire qui perturbe l'anatomie et rend l'exercice particulièrement difficile. Pour éviter les accidents, qui peuvent s'avérer fatals, et développer sa force physique et mental, Arnaud Jerald s'entraîne de manière intense, dans l’eau comme sur terre. Il travaille ainsi la souplesse de sa cage thoracique : plus elle est souple, plus ses poumons auront de la place pour se remplir d’air. Et son secret pour réussir une plongée : ne pas chercher à battre un record ! Car le stress consomme beaucoup d’oxygène. Il faut être le plus positif possible. Les 108 m qu’il a atteints cette année sont la preuve que ça marche...

Producteur : Jean-François Peralta / France.tv Studio

Production : 2019

Diffusion : 2019

Publié le - Mis à jour le 18-09-2019

Recommandations