Un monde plus juste ? De la propagande à la réalité

Revenantes, récits de femmes, paroles d'experts

Chargement de la playlist en cours...

La propagande de Daech 

Marie a passé 6 mois chez Daech, après avoir été recrutée par un ami depuis la Syrie.

Marie raconte : " un jour j’ai eu un coup de fil en me disant qu’il était là-bas pour aider les syriens et ces enfants qui mourraient. Moi j’ai eu une espèce de culpabilité. Forcément cette personne savait que quand un enfant souffre j’ai l’impression d’avoir des plaies qui s’ouvrent à nouveau. "

Nicolas Hénin, directeur de l'Institut Action Résilience et ex otage de Daech, explique : le drame vécu par les syriens a été très mobilisateur, a été un excellent argument de propagande pour les différents groupes djihadistes que ce soit l’État Islamique ou Al-Qaïda. L’occident après avoir presque incité les rebelles syriens, les révolutionnaires syriens à la révolte en leur disant : « Vous en faites pas, on est derrière vous, Bachar doit partir » et bien les a laissé se faire massacrer, et bien ce sentiment d’abandon a été extrêmement mobilisateur.

Partir rejoindre Daech au nom de la justice, puis devenir un colon et être détesté par ceux qu'on prétend sauver. 

Réalisateur : Marion Stalens

Producteur : Cinétévé

Auteur : Marion Stalens

Publié le - Mis à jour le 08-07-2019

Recommandations