Pourquoi faut-il sauver les insectes ?

Decod'actu - Saison 4

Chargement de la playlist en cours...

Pourquoi les insectes sont importants ?

Les abeilles sont en danger. Et selon des études récentes, elles ne sont pas les seules. Tous les insectes sont aujourd’hui en sursis. Les abeilles ne seraient que la partie émergée de l’iceberg.
Une étude menée sur les zones protégées en Allemagne a montré que 75% des insectes volants ont disparu du territoire germanique depuis 1989. Une diminution beaucoup plus importante que ce que les chercheurs pensaient !
Une enquête récente, cette fois menée à Porto-Rico, a révélé une chute de 98 % des insectes terrestres depuis 35 ans dans la forêt tropicale. 
Et la première étude globale sur les populations mondiales d’insectes montre que depuis trente ans, la masse totale, aussi appelée biomasse, des insectes, diminue de 2,5 % par an. Leur taux d’extinction est 8 fois plus rapide que celui des mammifères, des oiseaux et des reptiles.

Les études se multiplient avec le même constat : les insectes se meurent.

Premiers accusés : l'agriculture intensive et les pesticides, c’est-à-dire les insecticides, les fongicides, les herbicides, les parasiticides… En somme, tous les produits chimiques visant à éliminer les organismes considérés comme nuisibles. 
Les scientifiques avancent également d’autres causes : l’assèchement des zones humides, le réchauffement climatique, l’urbanisation, les rejets industriels, l’éclairage nocturne qui attire les insectes et les tue. Toutes les pollutions chimiques, lumineuses, des sols comme de l’air, seraient responsables.
Difficile de prévoir toutes les conséquences de la disparition des insectes qui jouent un rôle indispensable dans notre écosystème. 
D’abord, ils sont essentiels à la pollinisation des fleurs qui participe à la production de fruits et légumes, nécessaires à l’alimentation humaine. Les insectes sont aussi un maillon essentiel dans la chaîne alimentaire animale : ils servent de nourriture à une bonne partie des oiseaux, des reptiles, des amphibiens…
En digérant les feuilles mortes ou les bouses de vaches pour en faire du compost, ils permettent aussi un « recyclage naturel » des matières organiques. Leurs actions sont donc fondamentales.
Pour pallier le manque d’insectes, certains pays comme la Chine paient des saisonniers pour polliniser à la main. En Californie, on fait venir de tout le pays des colonies d’abeilles pour féconder les amandiers.
Mais l’homme ne peut assurer tous les services rendus par les insectes. Nous devons les protéger en préservant leurs habitats et en réduisant drastiquement toutes les sources de pollution. Selon l'institut de recherche IDDRI, inverser la tendance est encore possible : par exemple, en éliminant les pesticides de nos cultures, en replantant et en changeant nos modes de consommation.  

Auteur : Cécile Bontron

Réalisateur : Maxime Chappet

Producteur : France Télévisions

Auteur : Cécile Bontron

Publié le - Mis à jour le 08-07-2019

Recommandations