Nos ancêtres étaient-ils gaulois ?

Decod'actu - Saison 3

Chargement de la playlist en cours...

« Nos ancêtres sont gaulois ». Voilà une croyance qui crée bien des émois et suscite bien des débats autour de l'origine et de l'identité française. À l'heure où un groupe politique comme Les Républicains réfléchit à une « Charte des peuples européens réaffirmant l'identité et les racines judéo-chrétiennes de l'Europe », il est peut être temps de dépoussiérer certains mythes, notamment celui de nos origines… pas si gauloises que ça. 

Mais alors, d'où vient cette idée que nos ancêtres sont gaulois ? 

L'origine du mot « gaulois »

Pour commencer, le terme « gaulois » était employé par Jules César en 50 avant J.-C. pour qualifier toutes les tribus qui menaçaient le nord de la péninsule italienne. Pourtant, ces peuples présents sur les territoires conquis étaient tous différents ! On y trouvait des Ambiens, des Helvètes, des Pictes et beaucoup d'autres tribus celtes. Rien à voir, donc, avec un peuple uni. En plus, le territoire français ne commence à ressembler à l'actuel qu'à partir du XIIe siècle et la notion de nation française n'est créée qu'au moment de la Révolution française en 1789. 

L'image de « l'ancêtre gaulois, fier résistant face à l'envahisseur romain », rentre dans les manuels scolaires sous le Second Empire (1852-1870), avant de devenir sous la IIIe République (1870-1940) un véritable enseignement patriotique. C'est d'ailleurs par ces mots « Autrefois, notre pays s'appelait la Gaule et ses habitants, les Gaulois » : que débutait Le Petit Lavisse en 1880, manuel d'histoire d'Ernest Lavisse, écrivain référence du roman national français, sorte de récit patriotique faisant les louanges de la nation et de sa construction. On continuera à enseigner cette leçon jusque dans les années 1960 et ce, même dans les colonies ! 
C'est d'ailleurs à partir de cette époque que les critiques pleuvent sur l'adage « nos ancêtres les Gaulois ».

les diverses vagues d'immigration du XXe siècle

Que fait-on alors de toutes les vagues successives d'immigration ? Afin de combler les pénuries de main-d’œuvre, l'immigration, d'abord frontalière à la fin du XIXe siècle, s'est ensuite diversifiée, notamment parce que la France faisait venir de ses colonies des vagues de travailleurs.
Une partie de nos ancêtres est certes issue des peuples de Gaule, mais aussi des Francs, des Vikings, des Marocains, des Sénégalais, des Espagnols, des Italiens, des Polonais, des Arméniens, ou encore des Portugais. 

Si certains en sont persuadés, l'idée d'une « origine unique du Français » n'a pas vraiment de sens. Il n'existe pas d'ancêtre singulier puisqu'hier, comme aujourd'hui, l'histoire montre et démontre que l'humain et ses conquêtes, souvent sanglantes, n'ont eu de cesse de brasser les gênes, les peuples et les cultures. L'humanité est une et ses origines multiples. La France n'échappe pas à ce constat.

Réalisateur : Maxime Chappet

Producteur : France Télévisions

Auteur : Sarah El Makhzoumi

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 16-10-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac