Les vacances des Français

Decod'actu - Saison 4

Chargement de la playlist en cours...

Les vacances des Français

Il y a plus de 80 ans, les travailleurs Français découvraient les vacances : le 20 juin 1936, le Front populaire généralise les congés payés. Fixés à 15 jours à l'origine, les congés payés vont s’allonger tout au long du XXe siècle : ils passent à 3 semaines en 1956, à 4 en 1969, puis à 5 semaines en 1982. Les Français s’adonnent donc au farniente et au tourisme.

MAIS PEUVENT-ILS TOUS PROFITER DES VACANCES ?

 Malgré un contexte économique et social compliqué, 2018 a été une bonne année pour le tourisme. La preuve : les Français ne sont jamais autant partis en vacances ! 2 Français sur 3 de plus de 15 ans ont fait leurs valises en 2018, soit 35,5 millions de personnes, selon le 17e baromètre sur les pratiques touristiques des Français (une étude du cabinet Raffour interactif pour Opodo). La raison de ce record : l’engouement pour les courts séjours. Ce sont les fameux city breaks, ces gros week-ends souvent préparés au dernier moment que l’on passe dans une capitale européenne et qui sont en vogue depuis la démocratisation des vols aériens low cost. Une tendance durable puisqu’en moyenne les gens partent moins longtemps, mais plus souvent. Malgré ces évolutions, il y a des habitudes qui ne varient pas. Les vacanciers continuent ainsi à préférer la France pour leurs congés : 51 % d’entre eux sont restés dans l’hexagone en 2018, 20 % se sont rendus uniquement à l’étranger ou dans les Dom-Tom, et 29 % ont choisi les deux ! Le budget est également stable ces dernières années : en 2018, les dépenses moyennes s’élèvent à 2200 euros par foyer pour le principal séjour de l'année.

MAIS DES INEGALITES EXISTENT.

En 2018, 34 % des Français ne sont pas partis en vacances. Pour la moitié d’entre eux, la raison est financière. L’autre moitié invoque des raisons diverses : problèmes de santé, enfants en bas âge, nouveau travail ou peur de perdre son emploi. Et si 63% des employés, ouvriers et professions intermédiaires partent en vacances, ce chiffre s’élève à 89 % chez les catégories socio-professionnelles les plus favorisées. Une situation encore plus accentuée chez les enfants : 95 % des fils et filles de cadres supérieurs partent pour les vacances, contre 50 % des enfants des familles les plus modestes. Pour réduire ces disparités, des aides existent : les chèques vacances fournis par certaines entreprises, ou les subventions de la CAF comme le dispositif AVF. Des associations comme le Secours populaire et le Secours catholique organisent également des séjours pour les familles et les enfants qui ne peuvent pas partir. Mais globalement, de plus en plus de Français prennent la route des vacances. Une tendance bénéfique puisque les chiffres sont clairs : s’échapper du quotidien au moins une fois dans l’année contribue à nous rendre plus heureux !
 

Réalisateur : Maxime Chappet

Producteur : France Télévisions

Auteur : Arnaud Aubry

Publié le - Mis à jour le 02-09-2019

Recommandations