Les animaux ont-ils des droits ?

Decod'actu - Saison 4

Chargement de la playlist en cours...

Les animaux ont-ils des droits ?

Aujourd’hui en France, certaines pratiques envers les animaux sont montrées du doigt. Et pour cause, de nombreuses vidéos ont révélé les traitements violents que subissent certains animaux. Alors que l'étourdissement est obligatoire en Europe, dans les abattoirs, certaines bêtes sont mises à mort alors qu’elles sont encore conscientes. Dans les élevages piscicoles, les poissons sont parfois laissés hors de l'eau jusqu'à étouffement. Et dans certaines fermes d’élevage destinées à la production des œufs, les poussins mâles — qui ne pondent pas — sont broyés. Les exemples de maltraitance animale ne manquent pas.

La cause animale importante pour les français 

Et cela révolte de plus en plus de Français. Selon un sondage, 89 % d’entre eux jugent la cause animale importante. Et ils sont 67 % à considérer que les animaux sont mal défendus par les politiques. L’éthique entre davantage au cœur du débat. Un courant philosophique se développe depuis 1970 : c’est l’antispécisme. Selon ce courant, il n'y a pas de différences sur l'échelle du vivant entre l’espèce humaine et  animale. Les animaux ont eux aussi droit au bien-être.

Que dit la loi ?

Mais que dit la loi ? En France, la maltraitance animale est illégale. Depuis 1963, les mauvais traitements envers les animaux domestiques ou sauvages sont passibles de 750 € d'amende. Les actes de cruauté sont punis de 2 ans de prison et 30 000 € d'amende. Les particuliers, les zoos, les cirques et un certain type de chasse, sont concernés. Les expérimentations animales dans le cadre de la recherche sont encadrées par un Comité national de réflexion éthique.

Mais ce cadre législatif n’est pas suffisant selon les défenseurs de la cause animale qui radicalisent leurs actions.
La SPA, fondée en 1845, est aujourd’hui rejointe dans ses combats par de nouvelles associations. Depuis 2008, L214 défend les animaux utilisés dans la production alimentaire. Elle mène des enquêtes d'investigation, des actions chocs sur le terrain et dans les médias. Le veganisme, un mode de vie qui refuse toute forme d'exploitation animale séduirait aujourd'hui 200 000 consommateurs en France. En 2018, la Veggie Pride — manifestation qui revendique l'égalité entre les humains et les animaux — a fêté son 18e anniversaire.
Progressivement, la reconnaissance juridique des droits des animaux s'étend partout dans le monde. En 2014, un tribunal argentin a reconnu à une orang-outang détenue dans un zoo le statut juridique de « personne non humaine » et décrété son droit à la liberté. Une première mondiale ! En France, en 2015, l'animal a été reconnu comme  un être doué de sensibilité dans le code civil. En 2018, la fondation 30 millions d'amis a publié un code juridique de l'animal qui rassemble textes de lois et jurisprudence. La même année, un amendement pour interdire le broyage de poussins avait été proposé à l'Assemblée nationale. Mais il a été rejeté. 
Si la cause animale progresse dans les consciences, dans les faits, beaucoup reste à faire.

Réalisateur : Maxime Chappet

Producteur : France Télévisions

Auteur : Clément Baudet

Publié le - Mis à jour le 14-06-2019