Greta Thunberg, une égérie sous influence ?

Decod'actu - Saison 4

Chargement de la playlist en cours...

Difficile de passer à côté du phénomène Greta Thunberg. Le combat de la jeune suédoise de 16  ans contre le changement climatique a fait le tour du monde. Elle a inspiré des milliers d’autres adolescents à manifester leur mécontentement contre l’inaction des gouvernements face à l’urgence environnementale et climatique. Elle a été entendue à l’ONU à New-York, à Davos en Suisse, à Katowice en Pologne lors de la COP24, et même à l’Assemblée nationale à Paris.

Sa venue n’a d’ailleurs pas fait l’unanimité. Certains hommes politiques et polémistes sont montés au créneau pour dénoncer en bloc sa jeunesse, son manque de légitimité, voire sa manipulation.

Greta Thunberg : une égérie sous influence ?

La jeune suédoise a rapidement fait la Une des journaux du monde entier.

Elle commence sa « grève de l’école pour le climat » le 20 août 2018, jour de la rentrée scolaire en Suède. Elle est très vite rejointe par d’autres élèves suédois inquiets pour l’avenir de la planète. Son action va finir par être imitée dans 270 villes dans le monde !

Une popularité éclair qui énerve, y compris en France. Son invitation par un député français à participer à une réunion ouverte à l’Assemblée nationale est restée en travers de la gorge de certains hommes politiques français, en particulier chez Les Républicains. Plusieurs députés de ce parti de droite n’ont pas mâché leurs mots à l’encontre de la jeune militante. Elle a été taxée de « prophétesse en culottes courtes », « prix Nobel de la peur » par Julien Aubert, de « gourou apocalyptique » par  Guillaume Larrivé et d’être « sous emprise » par Valérie Boyer.

La jeune militante écologiste serait même « instrumentalisée par les ayatollahs écolo-catastrophistes qui veulent imposer aux jeunes une réduction massive de leurs libertés »  ajoute le chirurgien Rodolphe Alexandre, apôtre des nouvelles technologies en France.

Qui sont les soutiens de Greta Thunberg ? 

Même du côté des écologistes certains trouvent à redire sur la jeune suédoise. Dans une tribune publiée sur le site spécialisé dans les questions environnementales, Reporterre, l’ancienne députée écologiste, Isabelle Attard, critique la présence d’un entrepreneur suédois dans l’entourage de la jeune Greta Thunberg.

Et c’est vrai ! Ingmar Rentzhog a en effet utilisé l’image de Greta pour faire la promotion de son réseau social We Don’t Have Time. Ce qui aurait permis à sa start-up de lever 1 million d’euros d’investissements ! Les parents de Greta assurent ne pas avoir été mis au courant de cette démarche. Ce qu’a d’ailleurs confirmé We Don’t Have Time dans un communiqué.

Face à ces attaques, Greta a su garder son calme. Elle précise qu’elle n’est membre d’aucune organisation, et qu’elle n’a jamais reçu de paiements pour ses actions de la part de tiers. Au final, beaucoup d’attaques, et peu de preuves donc.

Comme si, en visant Greta Thunberg, on cherchait à discréditer l’engagement des jeunes pour le climat.

 

Réalisateur : Maxime Chappet

Producteur : France Télévisions

Auteur : Arnaud Aubry

Production : 2019

Diffusion : 2019

Publié le - Mis à jour le 07-10-2019

Recommandations