Orientation : ce qui va changer après l'APB

En partenariat avec 

 

Image Contenu

 

Retrouvez chaque semaine une infographie de notre partenaire cFactuel. cFactuel est un média qui décrypte chaque jour une info, sans parti pris, à travers infographie, vidéo ou quiz. Grâce à cFactuel, l'actu devient claire et captivante ! A retrouver sur web et application mobile. 

 

Image Contenu

 

 

Comment va s'organiser l'orientation en Terminale et après le bac ?

Lundi 30 octobre, le premier ministre, Edouard Philippe, et la ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, présentaient les changements qui vont intervenir à l’université dès septembre 2018.

Cette réforme fait suite à une concertation qui avait été lancée en juillet 2017. À l’issue des épreuves du Bac, plusieurs milliers de bacheliers (3 000 en septembre) étaient restés sans affectation.

 

1 - La fin d’APB

“Largement critiqué, le système Admission Post Bac et son tirage au sort ne seront pas conservés. ”

A : Les voeux

  • Chaque lycéen de Terminale devrait faire maximum 10 voeux (contre 24 avec l’ancien système)

=> L’ensemble de ces voeux seront étudiés par les établissements supérieurs (Avant : seuls ceux retenus par APB étaient étudiés en fonction du classement des voeux et du lieu d’habitation).

Pour en savoir plus sur APB, n’hésitez pas à aller faire un tour sur l'infographie de cFactuel sur le sujet.

B : Les réponses de l’université

  • Face aux demandes des bacheliers pour les licences universitaires, trois réponses pourront être données :

=> “oui” : le bachelier peut intégrer la licence

=> ”oui si”  : le bachelier peut intégrer la licence s’il accepte un parcours individualisé pour pouvoir accéder à la filière (ex. des modules de remise à niveau, du tutorat, des prépa à la filière etc. )

=> “en attente” : la liste d’attente accueillera les bacheliers qui n’ont pas été retenus mais qui pourront être repêchés en fonction des motivations et aptitudes si une place se libère

 

C : Au final, le bachelier choisit parmi elles la formation qu’il souhaite réaliser.

 

Ampoule :

Pour les filières sélectives (classes préparatoires aux grandes écoles, IUT, BTS, doubles licences…), la procédure actuelle sur dossier ne change pas.

 

Pour aller plus loin : une commission constituée par des professeurs du secondaire et du supérieur sera créée dans chaque université. Elle sera chargée de proposer des formations aux bacheliers qui resteraient en liste d’attente dans les différents voeux qu’ils ont effectués. Les choix seront déterminés par les résultats au bac et le projet d’étude souhaité par l’élève.

 

2 - Améliorer l’orientation au lycée

“Le Plan étudiant du gouvernement vise à préparer l’entrée à l’université dès le début de la terminale.”

=>Les élèves de Terminale devront indiquer leur choix de formation dès le début de l’année scolaire

Le conseil de classe donnera :

  • une recommandation dès la fin du 1er trimestre
  • un avis officiel à la fin du 2e trimestre qui sera transmis aux universités

=> Les classes de Terminale passeront de un à deux professeurs principaux afin d’améliorer l’accompagnement des élèves.

Ces professeurs aident notamment les élèves de terminale dans la préparation de leurs «fiches avenir» qui sont envoyées aux universités et écoles dans lesquelles ils souhaitent postuler.

=>3 000 étudiants “ambassadeurs” auront pour mission d’aller dans les lycées pour expliquer le fonctionnement des universités et des différentes formations.

Le saviez-vous ? : la semaine de l’orientation est conservée et même doublée. La première se tiendra à la fin du premier trimestre. La deuxième aura lieu fin janvier-début février, en même temps que l’ouverture de la plateforme remplaçant APB et que les journées portes ouvertes des universités

 

3 - La fin de la sécu étudiante

Rentrée 2018 => les nouveaux étudiants seront inscrits au régime général de la Sécurité sociale

Rentrée 2019 => les étudiants déjà inscrits passe au régime général

 

> Attends, les étudiants n’étaient pas déjà couverts par la Sécu?   
> Si, mais depuis 1948, les mutuelles étudiantes (comme la LMDE) sont chargées de gérer aussi la couverture maladie des étudiants. Elles font office d’intermédiaire avec la Caisse nationale d’assurance maladie.

 

Pour aller plus loin  : Ces mutuelles conserveront toutefois une activité de complémentaire santé et de prévention pour les étudiants.

La cotisation de 217 € que verse actuellement chaque étudiant pour sa « Sécu » sera supprimée. Une cotisation « vie étudiante » va être créée pour la remplacer.

 

4 - Des avis divergents

  • “Les annonces faites par le gouvernement ont été diversement appréciées”
  • Pour la Fage (1er syndicat étudiant), Le Bachelier redevient maître de son orientation. Cette réforme va dans le sens de l’université ouverte.
  • Pour la Conférence des présidents d’université (CPU), Ce mode de fonctionnement est plus vertueux pour la réussite des étudiants que le système qui était en place avant.
  • « Désormais, les universités vont pouvoir dire non à un candidat », dit Lilâ Le Bas, la présidente du syndicat étudiant UNEF.
  • « Le gouvernement entérine clairement la possibilité de sélectionner », dénonce de son côté Hervé Christofol, du Syndicat national de l’enseignement supérieur (Snesup)
  • Pour la LMDE (mutuelle étudiante), si la gestion de la Sécu étudiante a connu des dérapages à l’époque de la MNEF (affaires d’enrichissement personnel et d’emplois fictifs dans les années 90) et des lourdeurs administratives dans les années 2000, ce n’est plus le cas. La suppression du régime étudiant ne se justifie pas.

 

Pierre Silvain : contenus
Grégory Rossi : graphisme

 

SOURCES

Le Monde, Entrée à l’université : « L’idée de notre réforme est de réparer un dispositif qui ne fonctionne plus », 30 octobre 2017

Le Monde, Entrée à l’université : ce qui va changer à la rentrée 2018, 30 octobre 2017

L’Etudiant, Entrée à l’université : les quatre points cardinaux de la réforme, 30 octobre 2017

Le Monde, Fin de la sécu étudiante : colère et inquiétude des mutuelles, 31 octobre 2017

Le Figaro, le calendrier du nouvel APB, 30 octobre 2017

L’Etudiant, Entrée à l'université : deux profs principaux pour accompagner votre orientation en terminale, 30 octobre 2017

Le Monde, Fin de la secu étudiante : colère et inquiétudes des mutuelles, 31 octobre 2017

 

en partenariat avec

Retrouvez chaque semaine une infographie de notre partenaire cFactuel. cFactuel est un média qui décrypte chaque jour une info, sans parti pris, à travers infographie, vidéo ou quiz. Grâce à cFactuel, l'actu devient claire et captivante ! A retrouver sur web et application mobile.

Publié le - Mis à jour le 03-05-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac