Un 29e hiver pour les Restos du cœur

Les 2 070 centres d'accueil des Restos du cœur rouvrent leurs portes aujourd’hui, lundi 25 novembre 2013… Et cette fois avec la quasi-certitude qu’ils serviront cet hiver au moins un million de personnes en difficultés.

130 millions de repas distribués et 960 000 personnes accueillies par les Restos du cœur durant l’hiver 2012-2013… Avec une pauvreté toujours en augmentation, l’association est presque sûre d’atteindre, pour la première fois l’an prochain, le triste record d’un million de démunis, demandant l'accès à des repas gratuits. Pour faire face aux besoins, les Restos du cœur peuvent toujours compter sur les dons des Français, notamment lors des opérations de collecte ou de récupération dans les grandes surfaces. Mais ces participations « représentent une part limitée de l’aide alimentaire », souligne l’association, qui sollicite l’aide des agriculteurs et les entreprises vendant des marchandises.

Une « petite idée » qui a 28 ans

L’ouverture des Restos du cœur fait presque partie des événements incontournables de l’hiver. « Mais il ne faudrait quand même pas oublier que ça fait 28 ans ça existe ! Je ne suis pas sûr que Coluche aurait aimé ça », relève Laurent, un bénévole parisien de l’association. Coluche ? Un comique français qui, en septembre 1985, lance au micro de la radio Europe 1 : « J’ai une petite idée comme ça (…) un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts par jour ». Ainsi naissent « les Restaurants du Cœur - les Relais du Cœur » qui, durant l’hiver 1985-1986, recrute plus de 5 000 bénévoles et distribuent 8,5 millions de repas. En 28 ans, ce chiffre a été multiplié par 15. Et, pour les membres de l’association, comme Laurent, l’avenir laisse peu d'espoir à une amélioration.

La pauvreté touche en priorité les enfants

« Des millions de Français vivent dans des conditions indignes », note l’Observatoire des inégalités sur son site. Selon les dernières données (chiffres de 2011), deux millions de personnes ont au maximum 651 euros par mois pour vivre. Un revenu qui permet difficilement de se nourrir, de s’habiller et de se loger. Ainsi, 685 000 personnes n’ont pas de domicile et 3,5 millions demandent une aide alimentaire. L’Observatoire des inégalités indique que la pauvreté touche en priorité les enfants, les adolescents et les jeunes adultes, dont plus d’un sur dix est pauvre. La pauvreté est un problème complexe et difficile à résoudre. Mais pour les Restos du cœur, la solidarité passe aussi par des choses simples, comme la lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

Myriam Rembaut

Publié le - Mis à jour le 25-11-2013

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac