La folie géniale d'un peintre nommé Dalí

Le Centre Pompidou à Paris rend hommage à Salvador Dalí, l’un des grands créateurs de l’histoire de l’art du XXe siècle. Une exposition présente un grand nombre de ses œuvres, jusqu’au 25 mars 2013. Elle met aussi en lumière un personnage passionné, passionnant et extravagant.

« Le véritable peintre, c'est celui qui est capable de peindre des scènes extraordinaires au milieu d'un désert vide. » Cette phrase de Salvador Dalí donne assez bien le ton de la personnalité de cet artiste hors norme. Très tôt, le petit Salvador Dalí manifeste une attirance pour l’art et révèle un esprit débordant d’imagination. Dessinateur, sculpteur, créateur de mode, designer (il conçoit des objets et du mobilier), il est un touche-à-tout, à la fois génial et étrange.

Image ContenuLe Grand Masturbateur, Salvador Dali, (1929). Huile sur toile, 110 cm x 150 cm. Madrid, Museo nacional centro de arte Reina Sofia. (SALVADOR DALI, FONDATION GALA-SALVADOR DALI / ADAGP PARIS 2012)

Le monde à travers un bouchon de cristal

Vers l'âge de 14 ans, Salvador Dalí est influencé par la peinture impressionniste. Mais il réinvente le genre à l’aide d’un bouchon de carafe de cristal. À travers cet objet, il voit le monde autrement et il le restitue sur ses toiles. Plus tard, sa rencontre avec Picasso le fait se tourner vers le cubisme. Puis en fréquentant des peintres comme Miro, André Breton, Max Ernst ou Magritte, il adopte le courant surréaliste.

Plongée dans un monde fantastique

C’est à partir de 1929 que son extravagance explose : Dalí peint des animaux fantastiques, des êtres déformés, des objets à la fois durs et mous (comme les fameuses montres « coulantes »)… Toute son œuvre se marque petit à petit de symboles qui expriment son for intérieur : par exemple, des tiroirs, symboles des pensées cachées ou les œufs et les escargots, symboles de vie et d’espoir. Bref, un monde fantastique et délirant, parfois proche de la folie. Mais, « la seule différence entre un fou et moi, c'est que moi je ne suis pas fou ! » répondait l’artiste.

Découvrir l’homme aux drôles de moustaches

Plus de deux cents pièces (peintures, sculptures et dessins) du maître sont présentées, au Centre Pompidou à Paris, dans un parcours clair et très étudié. Une magnifique occasion de découvrir l’art complexe de l’un des hommes les plus célèbres au monde, ne serait-ce que pour ses longues et incroyables moustaches !

Myriam Rembaut

Publié le - Mis à jour le 02-05-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac