Le 10e Match contre la pauvreté porté par les stars Zidane et Ronaldo

C'est aujourd'hui qu'a lieu à Porto Alegre, au Brésil, la dixième édition du Match contre la pauvreté. Zinedine Zidane et Ronaldo s'affrontent pour la première fois depuis longtemps. Accompagnés d'autres joueurs célèbres, ils mettent leur talent au service des plus pauvres.

Image Contenu

Une chaussure d'un des 22 joueurs du match Genk-Lierse, en Belgique, le 9 décembre 2012. (YORICK JANSENS / BELGA MAG / AFP)

Ce soir, Zinedine Zidane jouera au Brésil pour la première fois de sa carrière. Comme tous les ans depuis 9 ans, la star du foot français et son ami Ronaldo, tous les deux ambassadeurs du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), organisent un match solidaire, diffusé dans le monde entier. Chacun à la tête d'une équipe qu'il a composé, Zidane et Ronaldo vont jouer l'un contre l'autre, alors que les neuf dernières fois ils étaient dans la même équipe. Cette fois, le match contre la pauvreté n'a pas lieu en europe, comme habituellement, mais l’objectif reste le même : réunir de l'argent pour lutter contre la pauvreté et montrer à tous que l’on peut agir pour la combattre.

Plus qu'un match

Ronaldo accueille pour la première fois cet événement solidaire dans son pays, et il en est fier : «La lutte contre la pauvreté n'est pas un jeu. Nous nous servons de ce match comme d'un tremplin. C'est en travaillant ensemble que nous serons tous les vainqueurs du Match contre la pauvreté », explique la star sur le site du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), qui soutient des pays en voie de développement. Tous les joueurs qui participent au match le font bénévolement. L'argent récolté cette année servira à soutenir des projets au Brésil et en Afrique.

La célébrité au service de la solidarité

Mais le Programme des Nations unies pour le développement n'est pas uniquement soutenu par des footballeurs. Le prince héritier de Norvège, la star du tennis Maria Sharapova, l'acteur Antonio Banderas... apportent également leur aide aux nombreuses causes à défendre (comme le développement durable, le droit des femmes, la lutte contre le sida…). Ces « ambassadeurs de bonne volonté » offrent leur notoriété et leur temps pour faire progresser le Programme des Nations unies pour le développement dans sa mission.

Steeve Aubert

Publié le - Mis à jour le 21-12-2012

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac