Venezuela, grossophobie, surf - Le JT du 22 mai 2018

Mon Fil Info - Le JT des ados - Mai 2018

Chargement de la playlist en cours...

On ira d'abord faire un tour au Venezuela. On vous parlera d'un nouveau mot. Et on terminera cette émission sur l'eau. Allez, c'est parti !

Des Vénézuéliens ont faim

Et pour commencer... on file en Amérique du Sud, direction le Venezuela. Pourquoi là-bas ? Et bien parce que dimanche le président du pays a été réélu. Une partie de la population le soutient, mais une partie seulement… Certains Vénézuéliens trouvent qu'il dirige mal le pays. Sur place, certains ont une vie très difficile. Regardez.

Ces poissons là, Javier en rêve... Ça fait plusieurs mois qu'il n'a pas mangé de viande ou de chair de poisson. “C'est trop cher. Pourtant il faut manger du poisson parce qu'il y a des protéines et du calcium... Et c'est bon pour les os.” Comme lui, de nombreux habitants du Venezuela ont faim, très faim. Ici, en quelques années, la nourriture est devenue rare, et les prix ont énormément augmenté. Résultat : comme Subalia, beaucoup n'arrivent plus à se nourrir correctement. “On a toujours vécu modestement. Mais quand même ! Dans mon frigo j'avais de la viande et du poulet avec des légumes frais. On ne peut plus manger 3 fois par jour.” La faim affaiblit les plus fragiles, comme les enfants. Cette association leur distribue des soupes. Elles rempliront quelques ventres... mais pas tous.

La « grossophobie », c’est quoi ?

Allez, on va maintenant ouvrir un livre très très célèbre : le dictionnaire. Tous les ans, de nouveaux mots entrent dans le dico... et cette année « grossophobie » en fait partie. Un mot un peu bizarre non ? Pas de panique, dans 1 minute vous aurez tout compris. 

Sonia est grosse, et ça n'est pas un gros mot. Son corps ne ressemble pas à celui des stars ou des filles dans les pubs et elle, elle ne se sent pas forcément mal dans sa peau mais à l'école, certains l'appellent “Bouboule” et refusent de s'asseoir à côté d'elle. Ils disent qu'elle prend trop de place et qu'elle sent mauvais, comme tous les gens gros. Bon, évidemment, c'est archi faux : ce sont des préjugés, des affirmations ni réfléchies, ni prouvées. Et cette attitude a un nom : la “grossophobie”. C'est la peur, le rejet et même la haine envers les personnes grosses. Les grossophobes pensent que les gens gros ont choisi d’être gros, que c'est de leur faute... Le surpoids et l'obésité s'expliquent de plusieurs façons. Parce qu'on mange trop ou mal, trop de fast food par exemple, parfois aussi à cause de certains gènes transmis par les parents ou parce qu'elles sont malades par exemple. Mais au final, peu importe la raison qui explique leur poids : rien ne justifie la grossophobie, c'est une discrimination, un manque de respect.

Sur les vagues avec Kyllian, 15 ans

Allez pour terminer, enfilez vos combis... Vous avez rendez-vous avec un petit génie du surf. Il a 15 ans et il s'appelle Kyllian Guérin.

S'engouffrer au creux de la vague et surfer à l'intérieur du tube... C'est le truc de Kyllian. Ça, et prendre les très grosses vagues. Toute l'année, il voyage avec sa planche aux 4 coins de la planète à la recherche des meilleurs spots. Cette session-là, a été tournée en Asie. Son père surfait aussi, mais sur la neige : il était pro en snowboard. Kyllian a choisi l'eau... Il surfe depuis l'âge de 4 ans et rêve, lui aussi, de devenir professionnel.

Mon Fil Info c'est fini pour aujourd'hui... Demain vous retrouverez Ugo, ici, à ma place ! Salut !
 

Producteur : Play Bac Presse; France Télévisions

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 23-05-2018
Je t’accompagne dans
tes révisions du bac