Séisme et tsunami en Indonésie, Alfred Nobel, espace - Le JT du 3 octobre 2018

Mon Fil Info - Le JT des ados - Octobre 2018

Chargement de la playlist en cours...

Salut tout le monde ! Contente de vous retrouver pour une nouvelle émission. Aujourd’hui c’est mercredi. Sommaire.

L’île des Célèbes 5 jours après la catastrophe. Des infos sur monsieur Nobel. Et un voyage dans l'espace. 

Indonésie : les Célèbes après la catastrophe

On vous en parlait hier... Ca fait maintenant 5 jours que l'île des Célèbes, en Indonésie, a été ravagée par un séisme et un tsunami. Sur place les conditions de vie sont difficiles... 200 000 personnes ont besoin d'aide. Elles ont besoin d'eau, de nourriture, de médicament et d'un tas d'autres choses. Là-bas, la plupart des habitants ont tout perdu, comme ici à Palu.

Il y a encore une semaine, cette route était bordée de maisons, de commerces. Il ne reste plus rien. Le séisme d’abord, puis le tsunami. La nature a tout cassé, tout emporté.

Des voisins et des secouristes fouillent les décombres. Mais plus le temps passe, plus les chances de trouver des survivants sont minces.
«Que Dieu nous vienne en aide. Il y a deux cadavres ici .»

«Ces deux personnes étaient un mari et sa femme. Ils étaient comme ça.»
«Ils s'enlaçaient ?»
«Oui.»

Rahmat, lui, a réussi à fuir à temps avec sa femme et ses filles. Ils habitaient ici.
«Ici, c'était l'arrière de ma maison. Là c'est l'endroit où nous dormions. Et là c'était la cuisine.»

Une partie des habitants ont déjà fui la ville. Certains ont peur des répliques, d'autres séismes à venir. Ils se disent abandonnés.
«Nous ne recevons aucune aide du gouvernement. C'est pour ça que nous partons.»

Ceux qui restent manquent de nourriture et d'eau potable. Le gouvernement les a autorisés à prendre ce qu'ils pouvaient dans les magasins ou dans les entrepôts comme ici. Pour survivre. En attendant que l'aide arrive jusqu'à eux.

Alfred Nobel, de la dynamite aux Prix Nobel

Allez maintenant on va parler du monsieur à la très très jolie barbichette, juste là. Son nom c'est Nobel, Alfred Nobel... Et cette semaine vous allez entendre parler de lui parce que des gens reçoivent des prix à son nom. L’histoire de monsieur Nobel, c’est juste là.

Alfred Nobel est mort il y a plus d'un siècle, mais son passage sur terre a laissé des traces. Suédois, chimiste de métier, il a inventé la dynamite. 

Alfred fait fortune en vendant ses explosifs un peu partout. C'est pratique – pour ceux qui travaillent dans les mines de charbon par exemple. Pratique et dangereux bien sûr, puisqu'on peut aussi s'en servir pour tuer des gens. 

Tout change en 1888, quand un journal français annonce son décès, par erreur. Dans l'article, Alfred est présenté comme un «marchand de mort». Pour lui, c'est un choc : et il décide qu'à sa mort – la vraie – sa fortune sera utilisée pour créer les Prix Nobel. 

Depuis 1901, ces prix récompensent ceux qui font du bien à l'espèce humaine, des gens qui travaillent «au bénéfice de l'humanité».

Thomas Pesquet : « 16 levers de soleil »

Allez maintenant... Ciao le plateau, ciao la France, ciao la Terre ! On part tout de suite dans la Station Spatiale Internationale grâce à un documentaire qui sort aujourd'hui au ciné. Son nom c'est «16 levers de soleil» et il raconte comment l'astronaute Thomas Pesquet a vécu là-haut... Décollage !

3...2...1…

Pour nous montrer un aperçu de ce qu'est la vie dans l'espace, Thomas Pesquet et les autres astronautes de l'ISS ont dû se mettre au boulot.

Pendant 6 mois, ils ont filmé leur quotidien. 
«Allo Thomas, c’est maman. Je suis très fière de te savoir là-bas.»

Tout ça en suivant les consignes du réalisateur du documentaire resté sur Terre.

Les images extérieures ont été filmées par les caméras de surveillance de la station. Ou par Thomas Pesquet lui-même, grâce à une caméra ultra résistante capable de supporter des températures allant de -150 à 150 degrés.

Au final, des centaines d'heures d'images ont été enregistrées. De quoi donner pas mal de travail aux équipes du documentaire. Elles ont travaillé dessus pendant 7 mois.

Allez maintenant, petite info bonus rien qu’entre nous. Si ce documentaire s'appelle «16 levers de soleil» c'est tout simplement parce qu'en un jour, les astronautes à bord de l’ISS voient le soleil se lever 16 fois. Oui oui, 16 fois ! Voilà maintenant vous savez. Allez, à demain ! 

Producteur : Play Bac Presse; France Télévisions

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 04-10-2018
Je t’accompagne dans
tes révisions du bac