Exercices militaires, chien, ferme aux crocodiles - Le JT du 4 octobre 2018

Mon Fil Info - Le JT des ados - Octobre 2018

Chargement de la playlist en cours...

Salut tout le monde ! Aujourd’hui on est jeudi et c’est la journée mondiale des animaux. Pour l’occasion, j’ai fait appel à notre ami Fernand le flamant… qui restera avec nous tout au long de l’émission, mais qui saura rester très très discret. N’est-ce pas Fernand ? Allez tout de suite : le sommaire. 

Exercices militaires dans un froid polaire

Des militaires dans le froid. L'amitié homme-chien. Et des reptiles à grandes dents.

Cette émission aujourd'hui, on va la commencer au Pôle Nord. Des militaires français sont partis s'entraîner là-bas... Pas pour le plaisir je vous rassure, mais parce qu’ils doivent être prêts à partir en mission n”importe où. Même là où ça caille sévère. 

« Voilà on est en Groenland, en pleine tempête. On prend un peu cher, là. »

C'est vrai que ça commence fort. Température ressentie : - 30 degrés. Et la tempête vient de pulvériser plusieurs tentes. Ces militaires sont partis pour une traversée de 2 semaines. 200 kilomètres dans des conditions extrêmes. En traînant 50 kilos de matériel.

« C'est pas extrêmement physique et intense sur le moment, mais c'est sur la durée. Et certaines journées peuvent être longues parce que le paysage défile doucement, il fait froid, et on sait qu'on a des heures devant nous de marche. »

Et la nuit ne permet pas vraiment de récupérer après l'épuisement de la journée.

« C'est comme si on faisait un bivouac dans son congélateur, pendant 15 jours. 15 nuits de suite, il fait -10 degrés en moyenne : on n'a jamais un seul moment où on peut souffler. »

A leur retour, des médecins analysent les effets d’un tel effort sur le corps.

« Pour certains, on était proches du maximum de l'épuisement. Donc ils sont vraiment allés au bout d'eux-mêmes. »

Cette expérience servira à améliorer les équipements, et les rations de nourriture pour mieux résister dans le grand froid. Pour que ces militaires soient prêts à intervenir, s'ils sont appelés à combattre près des pôles.

L’homme et le chien, une vieille histoire

Non… Mais ne pleure pas Fernand. Non franchement allez, tu me fais de la peine là. On est face à un drame. A un gros drame. Fernand vient de m’avouer qu’il aimerait être mon animal de compagnie. Qu’il aimerait être sur mon canapé le soir. Qu’il aimerait qu’on aille se promener ensemble. Mais le meilleur ami de l’homme c’est le chien. Fernand tu n’as aucune chance. Le pauvre. 

L'ancêtre du chien, c'est le loup... Et dans la légende, le loup, c'est un mangeur d'hommes. Bon en réalité c'est l'inverse : la bête est plutôt craintive et d'ailleurs, c'est le premier animal que l'homme a domestiqué. Ça, ça date d'il y a 15 000 ans environ.

A l'époque, les loups rôdent autour des habitations pour grappiller de la nourriture et parfois, des hommes mangent les restes des proies tuées par les loups. Avec le temps, les contacts entre les deux espèces sont de plus en plus nombreux. L'homme se met à faire exprès de nourrir les loups et petit-à-petit, leur comportement évolue : apprivoisés, les loups sont devenus des chiens.

Ils servent à tout. Leur chair se mange, leur peau devient des vêtements, leurs os des outils... Mais rapidement, l'homme se rend compte que les chiens sont plus utiles vivants. Qu'il est plus malin d'en faire des alliés, des partenaires. A la chasse, ou comme gardiens, ils sont les oreilles des humains, leurs gardes du corps contre les ennemis. L'homme et le chien ne se quittent plus.

À Pierrelatte, au royaume des crocos

Alors si il y a bien un animal, en revanche, dont l'homme n’est pas proche... C'est bien le croco. Le croco avec des dents comme ça... Une queue qui t’assomme. Et attention une mâchoire… t’existes plus ! Dans la nature tu ne les approches pas. Dans une réserve ou dans un zoo je dis pas... Mais là encore, méfiance.

La bête est méfiante, mais elle finit par tomber dans le piège. 

Pour la coincer, mieux vaut ne pas se louper... Et puis vite vite sortir un bon scotch bien solide.

« Elle contracte, du coup on est obligé de résister dans l'autre sens. On fait pas semblant, c'est vraiment puissant comme petite bête. »

C'est une femelle alligator de Chine. Elle vient de quitter son enclos pour passer l'hiver au chaud, dans une autre partie de la réserve. L'alligator de Chine c’est la seule espèce de crocodiliens qui hiberne.  

Plus loin, les crocodiles du Nil. Ces gros machins n'ont pas l'air susceptibles... Et puis s'ils ouvrent la gueule, c'est pour avoir moins chaud, pas pour faire flipper les visiteurs.

« Il fait pas peur en fait. C'est pas qu'il fait pas peur, moi j'en ferais bien mon ami, mais mon ami lointain. »

Eux, ils s'approchent, et ils n'ont pas le choix, parce qu'ils sont là pour nettoyer l'enclos. Entre eux et ces énormes lézards, il y a la longueur d'une pelle.

« En fait, c'est un peu comme une extension de notre corps. Les mâles ont tendance vraiment à faire des coups de queue comme ça, et c'est pour ça que la pelle qui est assez longue nous permet d'avoir une bonne zone où on est tranquille derrière. »

Antoine reste calme. Un gros sang froid, sachant qu'en face, la bête fait à peu près 4 mètres pour 450 kilos.

Et voilà ! C’est la fin de votre émission. Oui je sais, des pleurs, des cris, des larmes mais ne vous 
 

Producteur : Play Bac Presse; France Télévisions

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 05-10-2018
Je t’accompagne dans
tes révisions du bac