Elections américaines, harcèlement scolaire, natation synchronisée - Le JT du 8 novembre 2018

Mon Fil Info - Le JT des ados - Novembre 2018

Chargement de la playlist en cours...

Aujourd’hui ensemble on parlera des Midterms aux Etats-Unis, on parlera aussi de harcèlement scolaire, et puis de natation. 

Élections américaines : ce qu’il faut retenir

« C'était un grand jour hier, un jour incroyable ! La nuit dernière, le parti républicain a défié l'histoire en renforçant sa majorité au Sénat. »

Alors ça c'était les premiers mots de Donald Trump juste après les résultats des élections, les Midterms. Alors forcément, le président ne s'est pas contenté de ça, non non, il a twitté parce qu'il adore ça, regardez ce qu'il a écrit. « Enorme succès ce soir, merci à tous ! »

Alors « énorme succès » le président des Etats-Unis s'emballe un peu, parce que même si, c'est vrai, son parti reste le plus fort dans l’une des deux moitiés du Congrès, là où l'on vote les lois, et bien il a été battu dans l’autre. Et ça, ça risque de lui compliquer la vie pendant les deux prochaines années. « Chaque fois qu'il prendra une décision, il devra la faire confirmer, il devra la faire voter par le Parlement, c'est-à-dire par les représentants du peuple américain. Et eux, s'ils sont de l'autre côté, c'est-à-dire du côté démocrate, à chaque fois que Donald Trump voudra faire quelque chose, ils lui diront « non, nous ne sommes pas d'accord », et ils bloqueront ses décisions. »

Voilà, ça, c'est ce qui concerne Donald Trump. Autre chose à retenir de cette élection, les visages des nouveaux élus. On a choisi de vous en montrer trois. Trois femmes, parce que c'est la première fois qu'elles sont autant au Congrès. Alexandria Ocasio-Cortez, parce que c'est la plus jeune élue. Elle a 29 ans.  Ilhan Omar, parce qu'avec une autre élue c'est la première femme de religion musulmane à entrer au Congrès. Et enfin Sharice Davids, parce qu'elle est l'une des deux premières amérindiennes élues. Les amérindiens sont le premier peuple à avoir habité l'Amérique.

Pour sortir du harcèlement, il faut parler 

Allez ciao les US ! On est de retour en France avec un sujet qui vous concerne directement, le harcèlement scolaire. Ecoutez bien ça : « En France, 1 élève sur 10 est victime de harcèlement. » Si vous faites le compte parmi vos potes, parmi tous vos copains, vous allez vite vous rendre compte que ça peut concerner énormément de monde. Alors qu'est-ce que c'est vraiment le « harcèlement scolaire » et pourquoi c'est si important d'en parler : regardez.  

Souvent, ça commence par une petite claque derrière la tête ou par des moqueries, des insultes dans la cour ou sur les réseaux... Tous les élèves connaissent ce genre de petites attaques. Certains en souffrent plus que d'autres, et certains les subissent tous les jours. C'est là qu'on parle de harcèlement. En France, ça concerne 1 élève sur 10. S'il y a des harceleurs, c'est parce qu'ils ont un public. Ceux qui trouvent ça drôle de voir quelqu'un se faire humilier, et tous ceux qui ne réagissent pas. Ceux qui voient tout et qui ne disent rien. Du coup, souvent, les souffres-douleurs sont seuls dans leur malheur. Parfois, ils se sentent tellement mal qu'ils n'osent plus aller à l'école... Certains se sont même suicidés à cause de ça. Ils ont préféré se donner la mort pour ne plus subir. Alors c'est pas facile d'en parler à un adulte, de dénoncer, sauf que si l'on ne dit rien, c'est pire. Si vous êtes harcelés ou si vous connaissez quelqu'un qui souffre de cette cette situation, il faut en parler à une personne de confiance, ou alors téléphoner au 30 20 pour avoir des conseils, c'est gratuit.

La natation synchronisée n’est pas un sport de filles

Allez après ça, on va aller se détendre hein, se défouler un peu même. Direction la piscine, là-bas on va faire un cours de natation synchronisée. Vous savez c'est ce sport où il faut déjà retenir sa respiration, faire des sortes de figures dans l'eau. Ça a l'air assez compliqué mais ça être sympa et en plus on a de la chance, le cours dans lequel on va là, il est mixte.   

Ce jour là, à l'entraînement, il y a des nageuses... et des nageurs. En fait, c'est le président du club qui a eu cette idée, enfin c'était une blague au départ. Il leur a proposé de rejoindre leur petites amies sous l'eau. « Au début ils m'ont pris pour un fou, ils m'ont dit non non c'est pas possible et le gros avantage que j'ai eu, c'est que les trois nageuses ont été dans le même sens que moi et avec l'aide de tous les autres membres du comité, finalement à la fin, ils ont dit bah ok on y va. » La blague est devenue sérieuse, aussi sérieuse que les entraînements. Parce que la natation synchronisée c'est pas si facile « En fait, moi je pensais pas que c'était aussi technique, parce que par rapport aux sports comme le volley, le basket, c'est de la pratique mais il y a pas vraiment de technique alors que là il faut vraiment avoir des bases, c'est beaucoup de technique et c'est ça qui est compliqué. » « Un homme qui fait un sport de fille c'est mal vu, à première vue. Mais quand on est dans l'eau, enfin moi j'aime bien aller dans l'eau voir ce qu'elles font, parce que c'est vraiment un sport très physique. » Ah ils pensaient pas que ça serait si difficile nos garçons. Et selon la coach, ils ont encore pas mal de boulot. «  C'est vrai que les garçons sont très rigides, c'est un petit peu compliqué de travailler avec ça, mais on a de la chance quand même d'avoir des garçons très volontaires, qui sont très impliqués, même s'ils ont pas encore la souplesse, ils sont quand même très impliqués. » Il vaut mieux parce que le défi qu'ils se sont lancé, c'est pas rien : Ils vont faire une chorégraphie pour le spectacle de fin d'année. Mais bon, les Jeux Olympiques c'est pas pour toute suite, ce sport est réservé aux femmes pendant la compétition.
 

Producteur : Play Bac Presse; France Télévisions

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 09-11-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac