Chocolat, Halloween, bébés animaux - Le JT du 31 octobre 2018

Mon Fil Info - Le JT des ados - Octobre 2018

Chargement de la playlist en cours...

Salut tout le monde ! Bienvenue dans votre émission ! Aujourd’hui on est à la cool avec un programme qui va vous plaire. On parlera chocolat, Halloween, et animaux. On va être bien.

De la fève de cacao à la tablette de chocolat

Allez les gourmands, ce qui va suivre là c'est pour vous ! Le Salon du chocolat a ouvert ses portes aujourd’hui à Paris. Et concrètement pendant 5 jours, ce sera la plus grande chocolaterie du monde. Et alors là-bas l’idée c’est de se faire plaisir... Le chocolat on le déguste en pâtisserie, en tablette énorme. Mais attention, à quoi il peut bien ressembler avant de prendre toutes ces formes ? Comme d'hab on a tout donné ! On est allé chercher la réponse sur l'île de Madagascar, à l'est de de l'Afrique.

Ca, c'est une future tablette de chocolat. Une cabosse. Les cabosses poussent sur ces arbres, les cacaoyers. Ils donnent des fruits quasiment toute l'année alors la récolte, c'est tout le temps ou presque. Ces femmes ramassent les cabosses les plus mûres une fois par semaine, en douceur.

«Quand on coupe les cabosses, il faut faire attention à ne pas abîmer la branche, pour permettre à d'autres de repousser.»

A l'intérieur, les fèves sont blanches. Elles sont amenées dans ces grands bacs, puis recouvertes de feuilles de bananier. Ensuite on les laisse tranquilles, pendant 6 jours : c'est la fermentation.

«Si on ne fermente pas de cacao, on n'a pas de précurseur d'arôme, on n'aura pas d'arôme dans le chocolat. C'est une molécule qui va petit à petit se transformer en arôme et qui va donner le goût qu'on connaît du chocolat. Au départ, la fève du cacao, quand elle est toute fraîche, blanche, elle n'a aucune saveur.»

Après la fermentation, c'est le séchage. Ca se passe ici, sur ces grands plateaux. Et ça peut durer jusqu'à jusqu'à 8 jours. Tous les soirs, il faut rentrer les tiroirs pour les protéger de la pluie.

«Bon les amis, c'est pas le tout de faire le cacao hein. Il faut goûter le chocolat.»

Ces Malgaches travaillent le cacao mais le chocolat, ils n'en mangent presque jamais. Ils ont d'autres priorités.

«J'aime bien le chocolat mais c'est un luxe pour nous, les Malgaches. Et puis on a autre chose à acheter avant : du riz, de la viande...»

La plupart des entreprises qui transforment ces fèves en chocolat sont étrangères. Celles-ci partiront en Europe. Et c'est là que le chocolat sera mangé.

À l’origine, Halloween est une sombre histoire

Question. Rien à voir, vous êtes plutôt... citrouille maléfique ou bien vampire terrifiant ? Non parce que Halloween c’est ce soir, moi j’ai toujours de costume, il faut peut-être que je me dépêche là. La seule consigne, c'est que je sois hyper flippante... Parce qu’à la base, Halloween c'est une histoire sombre et terrifiante.

Halloween à l'origine, c'est une histoire celte. Nous sommes au Moyen-Âge. Sur les îles qui forment le Royaume-Uni aujourd'hui, on tremble de peur. Pour les Celtes, la nuit du 31 octobre, c'est celle du retour des morts parmi les vivants. Alors on s'organise. Les druides allument des feux pour les faire fuir, les gens se déguisent et mettent des masques pour ne pas être reconnus, et ils tentent de se protéger avec des torches. Bon en fait, des bougies qu'ils ont fourrées dans des légumes.

Et cette histoire de légumes vient d'une légende irlandaise, celle de Jack, un vieux radin. Il est tellement mauvais qu'à sa mort, les portes du paradis se ferment devant lui et, c'est plus rare, celles de l'enfer aussi. Pour s'éclairer en remontant de la maison du diable, il place un bout de charbon brûlant dans un navet.

Alors plus tard, le navet sera remplacé par une citrouille, au milieu du XIXe siècle, quand les premiers immigrés irlandais débarquent aux États-Unis... la fête d'Halloween dans leurs bagages.

Avec les bébés animaux du Safari de Peaugres

Et attention précision, la fête d’Halloween c'est pas réservée qu'à nous les humains ! Non, non non... Les animaux, dans les zoos, ils adorent cette fête. Parce que bon la citrouille c’est pratique, on joue avec et surtout ça a bon goût. 

Allez d'ailleurs, on va toute de suite aller faire un petit tour du côté du parc animalier de Peaugres. Là-bas y'a pas de citrouilles mais des nouveaux-nés, des bébés animaux, en veux-tu, en voilà. 
Parmi les petits nouveaux de la bande, ce fourmilier. Un drôle d'animal menacé par la déforestation en Amérique du Sud.
Ces deux oursons, déjà bien à l'aise dans les arbres … et ce jeune rhinocéros blanc.

“On a Malabar qui est né le 7 mai dernier, qui est le fils de Douma qui est ici. Donc il a déjà presque 6 mois et il est super grand.”

Super gros aussi : à la naissance, Malabar pesait déjà 70 kilos ! Son arrivée est une très bonne nouvelle pour son espèce. Dans la nature, les rhinos blancs sont menacés. Et en plus, il ne tombent pas amoureux de n'importe qui. D'ailleurs Ici, c'est plutôt mal embarqué entre Kiara et Sansson.

“Il n'y a pas eu de coup de foudre, il est très long en tout cas, peut-être que ce sera un amour très durable.”

Et si ça ne marche pas …

“On travaille avec l'association européenne des zoos et d'autres parcs zoologiques dans toute l'Europe et on peut faire des échanges en fait ; ce qui ne se passe pas ici, peut se passer ailleurs parce que il y a aussi une attirance c'est clair, il y a aussi des animaux qui vont plus compatibles avec d'autres animaux.”

Toutes ces naissances, ça permet de sauvegarder les espèces et d’attirer les visiteurs.

“On a vu le bébé rhinocéros... magnifique ! Il dormait à côté de sa maman, magnifique.”
“Deux petits oursons avec la mère, et il y a un petit ourson qui est monté dans l'arbre pour faire une petite sieste.”

Autres vedettes qu'il faut préserver, les guépards. Trois bébés sont nés cette année. Zoé, elle, elle a été abandonnée à la naissance. Grâce à l'équipe du parc, elle a retrouvé une maman

“On a pris les deux bébés, qui étaient déjà nés, qui avaient trois semaines de plus on les a stimulés pour qu'ils urinent sur Zoé donc on l'a imprégnée vraiment avec l'odeur des deux bébés et quand on a rouvert la trappe à la mère, qui était partie se dégourdir les jambes dans l'enclos ; on la voit avoir un temps d'arrêt parce que quand elle est sortie il y avait deux bébés et quand elle est rentrée il y en avait trois mais comme elle a reconnu l'odeur de ses bébés elle a léché Zoé et ça y'est c'était fait elle l'avait adoptée.”

Une famille recomposée par la technique du pipi, une première dans le monde et un exemple à suivre 

Bon après ça, obligé, vous avez fait le plein de mignonneries, la jauge elle est là, bien remplie. Allez on se retrouve demain, ciao !


 

Producteur : Play Bac Presse; France Télévisions

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 31-10-2018

Recommandations

Je t’accompagne dans
tes révisions du bac