Blocages des lycées, Téléthon, renards - Le JT du 07 décembre 2018

Mon Fil Info - Le JT des ados - Décembre 2018

Chargement de la playlist en cours...

Salut tout le monde ! Bienvenue dans votre émission. Aujourd'hui c'est vendredi, dernière émission de la semaine. Au programme, de gros blocages, le Téléthon et puis des renards dans la ville. 

Collégiens et lycéens en colère

Les blocages dont je vous parlais là, à l’instant, ils concernent des collèges et des lycées. En gros, ça a commencé lundi et hier un peu moins de 300
établissements ont été perturbés ou bloqués par des élèves un peu partout en France. 

Parmi les raisons de leur colère, y'a ParcourSup. ParcourSup, c'est une plateforme d'orientation, un système qui indique aux élèves ce qu'ils feront après le lycée.

« On est contre ParcourSup qui est un système très sélectif, du coup nous on essaie de se battre pour notre avenir. »

Ils se battent aussi contre un projet du gouvernement qui veut changer la manière de passer le bac. Et certains de leurs professeurs les soutiennent.

« C'est d'abord un mouvement qui a pris une ampleur inédite  très très vite déjà, et deuxièmement il y a une colère très forte. D'ailleurs quand on a rencontré les élèves lundi dernier ils nous l'ont dit, ils ont dit des mots terribles ils ont dit : nous n'avons pas d'avenir. »

D'ailleurs, y a eu beaucoup de débordements. Des voitures ont été brûlées. Et des manifestants ont affronté les forces de l'ordre.
Hier à Mantes-la-Jolie, près de Paris, 151 jeunes ont été arrêtés en même temps.

« Voilà une classe qui se tient sage. »

Ces images amateurs ont choqué pas mal de monde. Les ados sont tous à genoux, menottés ou mains sur la tête. Certains lycéens trouvent que ça va trop loin.

« On appelle au calme là, comme j'ai dit les manifestations calmes, on appelle à continuer les blocages mais blocages pacifiques. On appelle aussi à la police à ne pas utiliser autant les gaz et ne pas faire des interpellations aussi violentes. »

Au total hier, 700 personnes, des lycéens surtout, ont été arrêtées.

C’est quoi une maladie orpheline ?

Allez, on passe maintenant à un rendez-vous, qui a lieu tous les ans, toujours au début de mois de décembre : c'est le Téléthon. Le Téléthon ça commence aujourd’hui et en fait l'idée, c'est de récolter en 30 heures, un maximum d'argent pour aider les chercheurs à lutter contre des maladies très spéciales. C'est maladies on les appelle les maladies orphelines.

En général, quand on est malade, le médecin prescrit des médicaments et en quelques jours, c'est réglé.
Mais parfois, c'est plus compliqué. Il existe des maladies que l'on ne sait pas soigner, on les appelle les maladies « orphelines ».
Il en existe des milliers, mais la plupart sont des maladies rares, elles touchent moins d'une personne sur 2000. Pour certaines, il n’existe que quelques personnes atteintes. Et dans 8 cas sur 10, ces maladies orphelines sont des maladies héréditaires : elles se transmettent des parents aux enfants.
Plus de la moitié d'entre elles sont graves. Petit-à-petit, elles finissent par empêcher les malades de bouger, de voir ou de respirer. Parfois, elles fragilisent leurs corps, qui devient incapable de résister aux microbes.
Et comme elles touchent très peu de personnes, ceux qui travaillent pour guérir ces maladies ne sont pas nombreux. Et ils manquent d'argent pour avancer dans leurs recherches.

Et du coup, profitez-en, dites à vos parents d’appeler le 36.37 hein, pour faire un don quand même. 

Les renards sont chez eux à Londres

Du coup, on passe à autre chose. On va terminer cette émission à Londres. Alors pas de visite au programme non non, si on vous emmène là-bas c'est pour voir des animaux sauvages, des renards. La ville en est blindée.  

Pas certain qu'il ait son ticket de bus sur lui. Ou que celui-là, soit vraiment invité à regarder la télé.
Des renards, y'en a plein les rues à Londres. Ils sortent surtout la nuit. Ce sont des animaux sauvages, mais ils n'ont pas peur des hommes.
Zeb a même pris un selfie avec Gaspard, un petit renard qui vient souvent lui rendre visite.

« En s'agrandissant, la ville de Londres s'est petit à petit étendue dans les campagnes. Et les renards ont dû trouver leur place, ils sont très attachés à leur territoire. Il y sont donc restés. Il y a aujourd'hui entre 30 et 35 renards par kilomètre carré. »

Ça fait au moins 8 000 renards à Londres. Mais la ville, c'est pas leur milieu naturel, alors ils ont du mal à rester en bonne santé.
Sandra fait partie d'une association qui s'occupe d'eux.

« On passe notre vie à les attraper et il n'y a jamais eu d'accident, c'est pas dans leur nature vous savez. Quand un renard rentre dans une maison c'est parce qu'il est en danger et qu'il a besoin de se réfugier quelque part. »

Mais certains habitants en ont marre des renards, ils en ont peur surtout.
Graham lui fabrique des pièges pour les éloigner des maisons.  Comme ce mini canon à eau, il s'active si un renard approche.

« Un jour j'ai vu un renard grimper par le haut du grillage et je me suis dit que même en mettant une palissade de 20 mètres de haut, les renards viendraient quand même et je ne suis pas tranquille à l'idée de laisser mes chats dehors. »

A Londres, la mairie a demandé aux habitants de ne pas les nourrir. Mais ils ont souvent pas besoin d’aide. 

Et voilà, Mon Fil Info s'est terminé pour cette semaine, on se retrouve dès lundi. Ciao !


 

Producteur : Play Bac Presse; France Télévisions

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 10-12-2018
Je t’accompagne dans
tes révisions du bac