Attentats du 11 septembre, viande, dromadaires - Le JT du 11 septembre 2018

Mon Fil Info - Le JT des ados - Septembre 2018

Chargement de la playlist en cours...

Salut tout le monde ! Aujourd’hui c’est mardi... On a pas mal de choses à voir ensemble. Sommaire.

Des images des attentats du 11 septembre 2001, un geste pour la planète et une vente de dromadaires.

Une caméra à New York, le 11 septembre 2001

Il y a 17 ans, le 11 septembre 2001, deux avions se sont écrasés sur les tours du World Trade Center à New York. Alors, clairement, cette attaque terroriste c'est la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis... Près de 3000 personnes sont mortes. Et ce jour-là, au pied des tours, il y avait un cameraman. Regardez ce qu'il a filmé.

A New York ce jour-là, c’est la panique. Des secouristes n'arrivent plus à respirer. D'autres cherchent leurs équipiers. « Sto est avec vous ? Où est Sto ? Essayez de le trouver ! Trouvez-le moi, je ne l'ai pas vu là-bas. » L'homme qui tient la caméra c'est Mark Laganga... Il travaille pour la télévision et ce qu’il est en train de filmer marquera l’histoire. A cet instant-là, la première tour du World Trade Center s'est déjà écroulée. A ses pieds, le caméraman enregistre tout, y compris le visage des survivants. « Mes yeux ! Mes yeux me brûlent ! » De la première tour, il ne reste plus qu'une montagne de béton et de débris. Juste à côté, la deuxième tour brûle. Cet homme a réussi à s'en échapper. Il ne réalise pas encore ce qui se passe.  « J'étais au 81e étage. J'ai vu des boules de feu qui ont traversé mes fenêtres. La porte de mon bureau a explosé. Tout le monde hurlait. » 10h28, la deuxième tour finit par s'effondrer. Malgré la panique Mark Laganga reste immobile. Ses images feront le tour du monde.

La viande, c’est mauvais pour la planète

Si samedi matin vous n'avez pas fait la grasse mat, vous faisiez peut-être partie des milliers de Français qui ont marché pour la planète. En gros, l'idée c'était de dire qu'on peut tous agir pour la protéger. Pour ça, il y a plein de petits gestes à avoir au quotidien. Manger moins de viande, ça en fait partie. Mais pourquoi ? On vous explique.

Quand les vaches pètent, et surtout quand elles rotent d’ailleurs, elles rejettent du méthane, un gaz à effet de serre... Un gaz qui accélère le réchauffement de la planète. Ça, c'est naturel. Ce qui ne l'est pas en revanche, c'est « l'industrie de la viande ». L'élevage des bovins - les bœufs, les vaches et les veaux - pollue plus que les transports : c'est plus de 15% du total des gaz à effet de serre produits par les hommes. Et ça s’explique car, avant de nous nourrir, il faut nourrir les bêtes. Elles mangent de l'herbe, et surtout des graines. Pour les faire pousser ces graines, il faut de l'eau : plus de 15 000 litres... pour 1 kilo de viande de bœuf. C'est énorme, surtout quand on sait qu'environ 1 humain sur 3 manque d'eau potable. La plupart de ces graines poussent dans la moitié Sud de la planète. Et pour les faire venir jusqu'à nous, il faut les transporter, donc polluer, mais surtout : ces champs occupent la plupart des terres cultivables. Pour leur faire de la place, l'homme détruit des forêts, et abîme encore un peu plus son environnement.

Mauritanie : dromadaires à vendre

Allez, là où je vous emmène maintenant c'est pas de la vache qu'on retrouve le plus souvent dans les assiettes mais du dromadaire. Oui oui, en Mauritanie, à l’Ouest de l’Afrique, l'animal à une seule bosse a pas mal de succès.

Nous sommes à Nouakchott, la capitale de la Mauritanie. Dans ce grand marché on ne vend que des dromadaires. 500 bêtes par jour. Première étape : inspection des dromadaires. L'âge, la taille... à chacun ses critères. « Ici on ne mange pas de vache, que des dromadaires. Tu vois je l'ai choisi car il a beaucoup de graisse. La viande va être tendre, il est jeune. C'est pour cela que je l'ai choisi. » Deuxième étape : il faut payer bien sûr. Mais juste avant… « J'ai négocié un peu. Il m'a demandé 480 euros au début. Il me l'a laissé à 430 euros. » Brahim va pouvoir partir avec la bête... et ça c'est la troisième étape : réussir à faire rentrer le dromadaire dans cette voiture. « Fais avancer ça. Tirez un peu encore. On aura bien mérité notre salaire. » La plupart des acheteurs sur ce marché sont des bouchers. En Mauritanie, presque tout le monde mange du dromadaire.

Allez, on termine cette émission avec de l’orthographe. Bah oui, nous ici on est comme ça. Si vous êtes du genre à toujours hésiter entre mettre un M et un N devant les lettres M, B et P... Regardez ce que cette maîtresse de CM1 a inventé : « La règle Mbappé. J'écris M au lieu de N devant les lettres M B et P. » Et pour ça, le meilleur exemple c’est “champion”. Voilà, avec ça vous n'aurez plus aucune raison de vous tromper. Moi je vous dis à demain. Ciao !

Producteur : Play Bac Presse; France Télévisions

Production : 2018

Publié le - Mis à jour le 12-09-2018
Je t’accompagne dans
tes révisions du bac